Hypothèques

Hypothèque à taux fixe ou Saron?

Les hypothèques Saron coûtent désormais presque aussi cher que les hypothèques à taux fixe. Néanmoins, elles restent souvent la meilleure option, parce qu’elles offrent des avantages de taille et qu’une nouvelle forte hausse des taux d’intérêt semble peu probable à l’heure actuelle.

Stefan Bestler
Expert hypothécaire
Mis à jour le
06 octobre 2023

Au troisième trimestre, les taux d’intérêt des hypothèques se sont encore rapprochés les uns des autres pour toutes les échéances. Les taux d’intérêt appliqués pour les échéances longues ne sont donc plus supérieurs à ceux appliqués pour les échéances courtes.

Fiche technique

Hypothèque Saron ou hypothèque à taux fixe?

Cette fiche technique présente les avantages et les inconvénients des deux modèles hypothécaires.

D’après le tableau comparatif des taux hypothécaires actuels, à la fin septembre, les taux des hypothèques fixes à 5 ans se situaient entre 2,45 et 3% en fonction des prestataires, soit presque au même niveau que les taux des hypothèques fixes à 10 ans. La fourchette est comparable pour les hypothèques Saron (également appelées hypothèques du marché monétaire): fin septembre, elles coûtaient entre 2,5 et 2,9% environ. Il n’y a donc plus de différence de prix entre les hypothèques à taux fixe et les hypothèques Saron.

Le taux d’intérêt de l’hypothèque Saron se base sur le taux directeur de la Banque nationale suisse (BNS). En septembre, la BNS a pris la décision de laisser le taux directeur à 1,75% quand beaucoup s’attendaient à ce qu’elle le relève à 2%. En outre, la banque centrale a signalé qu’il serait relativement peu nécessaire d’agir ces prochains mois également. Cela laisse présager une fin prochaine du cycle de relèvement des taux, même s’il n’est pas exclu que la BNS procède à une nouvelle hausse avant la fin de l’année.

La sécurité en matière de planification est l’argument qui plaide le plus en faveur d’une hypothèque à taux fixe. Mais elle a aussi un coût: dans le passé, la couverture du taux d’intérêt représentait environ 20% des coûts des hypothèques à taux fixe. Sur dix ans, elles étaient donc pratiquement toujours plus chères que les hypothèques Saron (voir la comparaison historique des coûts des hypothèques). Du point de vue des experts, la probabilité est grande que les hypothèques Saron soient aussi moins onéreuses sur les dix prochaines années.

Lorsqu’on opte pour une hypothèque Saron, on assume le risque de taux d’intérêt soi-même. Ces hypothèques ne peuvent donc être envisagées que pour les emprunteurs qui peuvent facilement supporter des coûts temporairement plus élevés. Si les liquidités ne sont pas suffisantes, ou bien si l’on s’attend à ce que les taux continuent d’augmenter fortement et restent élevés sur une longue période, une hypothèque à taux fixe est préférable.

Bon à savoir: les banques recommandent surtout les hypothèques à taux fixe, car elles y gagnent nettement plus que sur les hypothèques Saron. Les intermédiaires hypothécaires ont, eux aussi, tout intérêt à recommander des hypothèques à taux fixe de longue durée, car leur commission est alors plus élevée. Par ailleurs, sortir prématurément d’une hypothèque à taux fixe peut coûter très cher. Pour les hypothèques Saron en revanche, on ne doit généralement payer que la marge convenue dans le contrat-cadre pour la durée résiduelle.

Vous souhaitez ne rien laisser au hasard lorsque vous souscrivez une hypothèque? Commandez notre fiche technique sans frais ou parlez-en à un spécialiste dans la succursale VZ la plus proche de chez vous.