Caisse de pension

Perte d'emploi peu avant la retraite: que faire avec la caisse de pension?

Un licenciement à un âge avancé peut avoir de lourdes conséquences sur la prévoyance vieillesse. Afin de limiter les pertes, les personnes concernées doivent prendre les bonnes décisions en ce qui concerne leur caisse de pension.

Julien Favre

Expert en retraite

La loi permet aux personnes licenciées après l’âge de 58 ans de rester assurées dans leur caisse de pension. Certaines caisses de pension offrent cette possibilité à leurs assurés dès l’âge de 55 ans. Toutefois, il faudra à l’avenir payer soi-même toutes les cotisations, y compris celles de l’employeur.

Fiche technique

Perte d'emploi peu avant la retraite: les questions-clés

Dans cette fiche technique, apprenez quelles solutions permettent de limiter les pertes de revenu à la retraite quand on perd son emploi peu avant.

 

Si on ne peut pas se le permettre, il est possible de ne maintenir que l’assurance contre le risque de décès et d’invalidité, ou bien l’épargne de vieillesse. Les primes, mais aussi les prestations de vieillesse, seront par contre réduites. Certaines caisses de pension permettent de réduire le salaire assuré qui sert de base pour le calcul des prestations d’assurance.

Le maintien de l’assurance convient surtout aux personnes qui souhaitent percevoir leur avoir de caisse de pension sous forme de rente si elles ne retrouvent plus d’emploi. Et si elles maintiennent la caisse de pension plus de deux ans, elles ne peuvent généralement plus effectuer de retraits en capital, ni de retraits partiels.

Libre passage ou retraite anticipée?

La plupart des caisses de pension permettent de prendre une retraite anticipée entre 58 et 60 ans. Bien entendu, la rente est alors inférieure à celle dont on disposerait au moment de la retraite ordinaire. Et les indemnités journalières de l’assurance-chômage sont elles aussi moins élevées, car la rente est considérée comme revenu.

La troisième option consiste à verser l’avoir de la caisse de pension à une fondation de libre passage. Les personnes qui ne retrouvent pas d’emploi ne peuvent alors plus percevoir leur avoir de vieillesse sous forme de rente, car les fondations de libre passage ne versent l’avoir que dans son intégralité. En contrepartie, elles sont libres de décider comment les fonds doivent être investis. Auprès des fondations de libre passage de VZ, par exemple, la sélection s’étend des stratégies de placement conservatrices sans actions à celles axées sur la croissance avec une part d’actions de 85%.

En outre, il est possible d’économiser des impôts en divisant l’avoir de vieillesse et en le transférant à deux fondations de libre passage. Il sera ainsi possible de retirer les deux avoirs sur des années différentes. En ajournant le versement de ces avoirs le plus longtemps possible, on allège également sa charge fiscale. Les revenus des intérêts et des dividendes générés par les avoirs placés auprès d’une fondation de libre passage ne sont pas imposables au titre de revenu et les avoirs sont exemptés de l’impôt sur la fortune. Les hommes peuvent reporter la perception de l’avoir de libre passage jusqu’à 70 ans, les femmes jusqu’à 69 ans.

Vous souhaitez savoir quelle est la solution la mieux adaptée à votre situation et comment assurer le mieux possible votre prévoyance vieillesse? Commandez notre fiche technique sans frais ou parlez-en à un expert auprès de la succursale VZ la plus proche de chez vous.