Immobilier

Vendre un immeuble locatif, une affaire complexe

Une fois à la retraite, de nombreux propriétaires d’immeubles locatifs souhaitent débloquer leurs fonds propres et simplifier dans le même temps le partage de la succession. Se départir de son bien peut certes en valoir la peine, mais une telle vente est plus compliquée qu’on ne l’imagine.

Alain Dupont
Responsable conseil hypothécaire et immobilier

Un immeuble locatif est plus compliqué à vendre qu’une maison individuelle ou un appartement en propriété. Voici les principaux points à connaître:

Estimation

L’estimation du bien peut s’avérer complexe. Les acheteurs potentiels veulent connaître notamment la valeur de rendement de l’immeuble et le rendement des fonds propres. Il est donc conseillé de faire estimer son immeuble locatif par un expert averti.

Conseil: un professionnel sera mieux à même de calculer le prix de départ de votre bien, par exemple en déterminant le potentiel de plus-value qu’un acheteur peut obtenir avec d’habiles rénovations.

Attention: la profession n’étant pas protégée, n’importe qui peut s’improviser courtier. Choisissez quelqu’un qui comprend vos besoins et veille à ce que la vente se déroule selon vos attentes et vos souhaits. De nombreux contrats contiennent des clauses formulées de manière unilatérale: lisez-les scrupuleusement et n’acceptez pas de frais excessifs. Les commissions varient généralement entre 2 et 3% du prix de vente.

Fiche technique

Conseils pour la vente d’un immeuble locatif

Dans certaines circonstances, nombre de propriétaires d’immeubles se demandent s’ils doivent vendre ou non. Peu se rendent compte que la vente d’un immeuble est une opération longue et exigeante.

Procédure d’appel d’offres

Il est de plus en plus rare que les immeubles locatifs soient proposés à un prix fixe. Ils sont généralement vendus à des investisseurs institutionnels dans le cadre d’une procédure à plusieurs tours; celui qui soumet l’offre la plus élevée l’emporte.

Conseil: fixez un prix de départ réaliste en vous basant sur une estimation professionnelle. Corriger ultérieurement le prix à la baisse donne un mauvais signal. Fixez des règles transparentes: les parties intéressées doivent savoir combien de visites et de tours d’appel sont prévus et comment ils doivent prouver leur solvabilité. Une fois le marché conclu, faites signer le contrat de réservation le plus rapidement possible et demandez un acompte si l’acheteur est un particulier.

Vous voulez vendre votre immeuble locatif avec succès? Commandez la fiche technique sans frais. Ou rendez-vous chez VZ et demandez-nous conseil.