Investissements

Briefing des marchés de VZ du 22 avril 2024

Situation du marché

  • Les bourses américaines n'ont pas réussi à dégager une tendance claire vendredi. De solides résultats trimestriels d'American Express et la poursuite du rallye de UnitedHealth ont permis à l'indice Dow Jones Industrial de gagner 0,56 pour cent. Comme par le passé récent, les actions technologiques ont particulièrement souffert de la pression à la vente, faisant chuter le Nasdaq de 2,05 pour cent. Les cours des actions de poids lourds technologiques tels qu'AMD, Micron et Nvidia ont chuté entre 4,6 et 10 pour cent. Chez Nvidia, le géant de l'industrie des puces, cela a entraîné une perte abrupte de plus de 200 milliards de dollars en capitalisation boursière.
  • Le soi-disant « Halving » de la principale cryptomonnaie mondiale, le Bitcoin, a eu lieu vendredi. Cet événement se produit environ tous les quatre ans et réduit de moitié la récompense que les mineurs reçoivent pour l'ajout de nouveaux blocs. Dès que 210’000 nouveaux blocs sont générés, la réduction de la compensation a lieu. À l'origine, les mineurs recevaient 50 Bitcoins pour chaque nouveau bloc. Avec le quatrième halving qui vient d'avoir lieu, les mineurs ne reçoivent plus que 3,125 Bitcoins par nouveau bloc. Juste après l'événement, le cours du Bitcoin est resté relativement stable.
  • Après que l'Iran a signalé qu'il n'y aurait probablement pas de représailles à l'attaque présumée d'Israël, les investisseurs se sont calmés. Les prix du pétrole sont retombés au niveau de jeudi. La tendance à des rendements plus élevés sur les marchés des obligations d'État se poursuit. Le rendement du Trésor américain à dix ans a augmenté à 4,65 pour cent. L'obligation fédérale allemande correspondante offre un rendement de 2,50 pour cent, une obligation de la Confédération avec une échéance de dix ans offre un rendement de 0,81 pour cent.

Principaux nouveaux moteurs

  • Après des mois de retard, la Chambre des représentants des États-Unis a approuvé un vaste paquet de soutien pour l'Ukraine. Un projet de loi prévoyant environ 61 milliards de dollars pour Kiev a été adopté samedi. L'approbation nécessaire du Sénat est encore en attente, mais est considérée comme très probable.
  • Selon l'Institut de recherche de Stockholm SIPRI, les pays du monde entier ont investi des sommes record dans leurs dépenses militaires en 2023 - et il n'y a aucun signe que cette tendance se terminera bientôt. Pour la neuvième fois consécutive, les dépenses de l'année précédente ont été dépassées. En 2023, les dépenses militaires ont augmenté de 6,8 pour cent en termes réels pour atteindre 2,44 billions de dollars. Les États-Unis, la Chine et la Russie sont les pays qui dépensent le plus pour leur armée.
  • Selon les prévisions des économistes, l'inflation mondiale diminuera progressivement au cours des prochaines années. Pour cette année, on s'attend à ce que les prix à la consommation mondiaux augmentent encore en moyenne de 4,6 pour cent. C'est ce qui ressort de l'enquête trimestrielle de l'Institut ifo de Munich et de l'Institut de politique économique suisse, à laquelle ont participé 1508 experts de 125 pays du 12 au 26 mars. Pour l'année prochaine, un taux d'inflation de 4,4 pour cent est prévu, qui devrait baisser à 4,0 pour cent d'ici 2027.

 

Prochains événements

  • La présidente de la BCE, Christine Lagarde, prévoit que la baisse de l'inflation dans la zone euro devrait probablement se poursuivre. Elle a déclaré que le processus de désinflation s'est étendu à tous les composants de l'inflation. Lagarde a fait cette déclaration vendredi lors de la réunion de printemps du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale. Elle a également confirmé que la Banque centrale européenne (BCE) serait prête à baisser les taux d'intérêt dès que ses critères pour l'évolution de l'inflation seraient remplis. De nombreux gardiens de la monnaie du conseil de la BCE semblent penser que ce moment pourrait arriver d'ici juin.

Évaluation à 7h55

Disclaimer: les informations présentées constituent une publicité au sens de l'article 68 LSFin.