Caisse de pension

Retirer son avoir de la caisse de pension: comment éviter de payer des impôts élevés

Un impôt est appliqué au versement des avoirs de prévoyance. En engageant les bonnes démarches à temps, on peut économiser plusieurs milliers de francs.

Kim Jenni

Experte en prévoyance

Lorsque l’on touche tout ou partie de son avoir de la caisse de pension au moment de la retraite, on doit payer un impôt unique sur le capital retiré. Celui-ci est calculé à un taux plus modéré et séparément du reste des revenus. Néanmoins, il vaut mieux se renseigner en temps voulu sur les moyens de limiter la charge fiscale au maximum. Voici quelques conseils utiles:

1) Échelonner les retraits

L’administration fiscale additionne tous les retraits d’une année, y compris ceux du conjoint. Généralement, plus les retraits sont importants au cours d’une même année, plus le taux d'imposition, en pour cent, sera élevé. Par conséquent, il peut valoir la peine de répartir les retraits de la caisse de pension, du compte de libre passage et du pilier 3a sur plusieurs années, afin de réduire la progression fiscale.

Fiche technique

Retrait des avoirs de prévoyance: comment payer moins d'impôts

Cette fiche technique vous explique comment optimiser votre charge fiscale et économiser des milliers de francs.

Conseil: si vous décidez de clôturer un compte 3a, vous devez toujours retirer la totalité des avoirs détenus sur ce compte. L’idéal est donc d’ouvrir à l’avance plusieurs comptes dans le pilier 3a, que vous pourrez solder progressivement au fil des années afin de freiner la progression fiscale. Les avoirs du pilier 3a peuvent être perçus jusqu’à cinq ans avant l’âge ordinaire de la retraite AVS.

Les personnes qui continuent à travailler au-delà de l’âge ordinaire de la retraite peuvent reporter le retrait du pilier 3a. Les avoirs doivent toutefois être retirés au plus tard 5 ans après l’âge légal de la retraite (69 ans pour les femmes, respectivement 70 ans pour les hommes).  

2) Envisager un déménagement

L’impôt sur les prestations en capital varie fortement d’un canton et d’une commune à l’autre. Exemple: un homme marié qui retire un demi-million de francs sera imposé à hauteur d’environ 35'885 francs à Genève et de 55'852 francs à Fribourg:

Ce tableau montre les montants d’impôt valables en 2022 pour un homme (impôts fédéraux, cantonaux et communaux) qui effectue un retrait en capital à l’âge de 65 ans. Toutes les données sont indiquées en francs.

Conseil: il est possible de tirer parti de ces différences en transférant à temps son domicile dans une localité fiscalement intéressante.

3) Ne pas se limiter à l’aspect fiscal

Toutefois, les impôts ne sont pas le critère le plus important dans le choix du lieu de vie après la retraite. La proximité de la famille et des amis joue aussi souvent un rôle essentiel.  Si vous songez tout de même à déménager pour des raisons fiscales, intégrez aussi dans vos calculs les prix de l’immobilier et des loyers au nouveau lieu de résidence. Il se peut aussi que les rentes, le patrimoine et les héritages y soient plus lourdement imposés.

4) Pour les entrepreneurs: privilégier l’impôt sur les prestations en capital

Un entrepreneur peut opter pour l’impôt sur le retrait en capital, qui est en général inférieur à son impôt sur le revenu. En effet, s’il augmente à temps son salaire assuré et ses cotisations à la caisse de pension, il bénéficie d’une plus grande latitude pour les rachats volontaires dans la caisse de pension. Les rachats peuvent être déduits du revenu imposable, et les impôts sur le retrait sont en principe nettement plus faibles.

Vous souhaitez optimiser vos impôts à temps? Commandez sans frais la fiche technique "Retrait des avoirs de prévoyance: comment payer moins d'impôts". Ou parlez-en à un(e) spécialiste dans la succursale VZ la plus proche de chez vous.