Retraite

Réforme de l’AVS: ce que tous les futurs rentiers doivent savoir

La Suisse dit un timide oui à la réforme AVS. De plus, la réforme aura d’importantes répercussions pour les femmes et les hommes qui envisagent d’anticiper ou d’ajourner leur retraite.

Julien Favre

Expert en retraite

Les Suissesses et les Suisses ont dit oui à la réforme de l’AVS. Probablement en 2024, d’importants paramètres de l’AVS vont changer. Cependant, toute personne qui souhaite se préparer correctement à sa retraite doit connaître dès à présent les conséquences de la réforme.

Retraite des femmes

L’âge de la retraite ordinaire des femmes va progressivement passer de 64 à 65 ans. La première augmentation, de trois mois, est prévue pour 2025 pour les femmes nées en 1961. À compter de 2028, l’âge de la retraite sera de 65 ans aussi bien pour les femmes que pour les hommes.

Génération de transition

Les femmes nées entre 1961 et 1969 font partie de la génération transitoire, elles reçoivent une compensation financière et ont le choix entre deux options:

1) Option supplément: les femmes travaillant jusqu’au nouvel âge de la retraite prévu dans leur cas percevront en contrepartie un supplément à vie sur leurs rentes AVS. Pour un revenu annuel moyen inférieur ou égal à 57’360 francs, la majoration s’élèvera à 160 francs par mois. Pour les salaires compris entre 57’361 et 71’700 francs, elle s’élèvera à 100 francs et pour les salaires à compter de 71’701 francs, elle sera de 50 francs. Seules les femmes nées en 1964 et 1965 vont recevoir le supplément entier. Jusqu’à l’année de naissance 1970, la compensation baissera progressivement à zéro (tableau).

2) Option perception anticipée: Les femmes de la génération de transition peuvent également refuser l’augmentation de l’âge de la retraite et opter pour une retraite anticipée. Elles pourront prendre leur retraite à 64 ans (ou avant), mais leur rente sera réduite en raison de ce départ anticipé. La réduction de rente est beaucoup moins forte pour les bas salaires que pour les salaires élevés (cf. tableau).

Conseil: cette décision vaut jusqu’au décès et a un impact considérable sur la situation financière à la retraite. Les femmes de la génération transitoire devraient se renseigner dès aujourd’hui à ce sujet. Dans une nouvelle fiche technique sans frais consacrée aux conséquences de la réforme pour les femmes, VZ montre concrètement à quelles rentes elles peuvent prétendre.

Perception flexible de la rente

De nombreuses répercussions importantes de la réforme concernent aussi bien les hommes que les femmes. Dorénavant, il sera possible de commencer à percevoir sa rente AVS entre 63 et 70 ans (et dès 62 ans pour les femmes de la génération transitoire). Il sera également possible de ne percevoir qu’une partie de la rente (de 20 à 80%) et de reporter le reste. Cette option vise à favoriser le départ progressif à la retraite.

Fiche technique

Réforme de l’AVS: ce qui change pour votre retraite

Cette fiche technique explique les effets de la réforme sur les rentes, et ce qui change si l’on ajourne ou anticipe sa retraite.

En cas de départ à la retraite un an plus tôt, par exemple, il est prévu que la rente soit réduite seulement de 4% (contre 6,8% aujourd’hui). En cas de départ à la retraite un an plus tard, il est prévu que la rente soit majorée de 4,3% (contre 5,2% aujourd’hui). Les taux définitifs ne sont pas encore connus, ils seront fixés ultérieurement par le Conseil fédéral.

Travailler au-delà de 65 ans

Toute personne active qui continue à travailler après l’âge ordinaire de la retraite et gagne plus de 1400 francs par mois doit continuer à cotiser à l’AVS. Mais jusqu’ici, ces cotisations supplémentaires n’augmentaient pas la rente. La réforme corrige ce défaut. Dorénavant, les cotisations versées après 65 ans seront également constitutives de rente, ce qui rendra l’ajournement de la rente plus attrayant financièrement. Cependant, les personnes qui auront déjà atteint la rente maximale ne pourront pas l’augmenter encore davantage.

Caisse de pension

Aujourd’hui déjà, de nombreuses institutions de prévoyance proposent des retraites partielles à titre facultatif. À l’avenir, toute les caisses de pension seront tenues d’offrir cette possibilité à leurs assurés, à des conditions fixées par la loi: la rente de la caisse de pension pourra être perçue en trois étapes au plus, sachant que les caisses de pension peuvent se montrer plus souples et autoriser un nombre d’étapes supérieures. Toutefois, les assurés optant pour le capital ou pour une combinaison de rente et de capital devront se limiter à trois étapes.

Libre passage

Actuellement, il est possible d’ajourner le retrait de ses avoirs de libre passage pour une durée allant jusqu’à cinq ans. Cette règle s’applique également à celles et ceux qui n’exercent plus d’activité lucrative. À l’avenir, cette possibilité pourrait être supprimée: le Conseil fédéral souhaite limiter un tel report aux personnes poursuivant une activité professionnelle au-delà de 65 ans. Il deviendrait alors plus difficile de percevoir ses avoirs de prévoyance de manière échelonnée pour économiser des impôts. On ne sait pas encore si le Conseil fédéral révisera l’ordonnance correspondante en ce sens et quand la modification entrerait en vigueur.

La réforme a d’importantes répercussions sur tous les futurs rentiers. Informez-vous dès aujourd’hui sur les règles qui vous concernent et commandez la fiche technique sans frais sur la réforme. Pour les femmes de la génération transitoire, nous proposons également une fiche technique spéciale. Vous avez des questions? Parlez-en à un(e) expert(e) dans la succursale VZ près de chez vous.