Différences fiscales importantes pour les retraités

Les cantons et la Confédération ont leur propre législation fiscale. Les tarifs fiscaux ainsi que les déductions varient ainsi considérablement d’un canton à un autre.

A Lausanne (VD), un couple devra, par exemple, payer 5.289 francs d’impôt sur un revenu imposable de 50.000 francs, alors qu’à Genève, la facture fiscale s’élèvera tout juste à 183 francs. Plus le revenu imposable est élevé, plus les écarts sont importants.

Pour un revenu imposable de 150.000 francs à Neuchâtel, les impôts se monteront à 36.082 francs contre 17.732 francs à Zoug. Même au sein d’un même canton, les écarts peuvent être considérables d’une commune à l’autre. La différence entre la ville de Lausanne (VD) et la commune de Coinsins (VD) atteint 5.106 francs sur un revenu de 150.000 francs.

Concernant les impôts sur le revenu, comme pour la plupart des autres catégories fiscales, les tarifs sont progressifs. Cela signifie que le pourcentage de charge fiscale s’accroît avec le revenu. A Sion par exemple, les impôts pour un revenu de 50.000 francs s’élèvent à 6,9 %. Pour un revenu de 150.000 francs, ils s’élèvent à 19,6 %.

Le taux d’impôt marginal exprime la progression sur le dernier franc de revenu. Avec un taux d’impôt marginal de 35 %, le fisc encaissera 35 centimes sur chaque franc gagné en plus. A l’inverse, chaque franc que l’on peut déduire en plus permet d’économiser 35 centimes d’impôts.

Pour les revenus importants, le taux d’impôt marginal peut dépasser 40 % suivant le domicile. Plus le taux d’impôt marginal est élevé, plus il est rentable de rechercher des solutions pour réduire le revenu imposable.

Partager cette page