Informations sur les placements

Partager cette page

Newsletter du 23 juillet 2020

Compte rendu bimensuel détaillé de nos experts sur les derniers développements des marchés financiers et prévisions pour les prochaines semaines.

Placements financiers: les erreurs à éviter

Dans une optique de placement à long terme, la stratégie de placement et les frais ont une influence déterminante sur la performance. Pourtant, de nombreux investisseurs n'accordent pas une importance prépondérante à ces deux aspects. 

La plupart du temps, leur priorité est de rechercher des titres prometteurs. Or, des études scientifiques ont montré que le choix des titres ne contribue qu'à hauteur de 10% environ à la performance des placements. Celle-ci dépend à 70% de la répartition de la fortune dans les différentes catégories de placements, telles que les actions, les obligations et ou les fonds immobiliers.

En outre, le fait de définir les différentes catégories de placements dans le cadre d’une stratégie aide à ne pas perdre de vue son objectif de placement à long terme. Car souvent, les investisseurs se laissent influencer par les variations à court terme sur les marchés financiers. Ils achètent ou vendent des titres sous le coup de leurs émotions ou pour imiter les autres acteurs du marché. De telles décisions s'avèrent généralement erronées et peuvent diminuer sensiblement le rendement (cf. graphique 1). Au contraire, la mise en œuvre disciplinée d’une stratégie d’investissement évite d'être tributaire du moral des marchés. 

S'écarter de la stratégie diminue le rendement
De nombreux investisseurs se comportent ainsi: ils prennent souvent leurs décisions de placement sous le coup des émotions ou pour "suivre le mouvement", ce qui peut engendrer des pertes de rendement.
S'écarter de la stratégie diminue le rendement

Une stratégie de placement équilibrée répartit le capital au maximum entre les différentes catégories et sous-catégories de placement (régions, pays ou secteurs). C'est important pour éviter le cumul des risques au sein du portefeuille. 

Une autre clé du succès est l'évaluation correcte de la capacité et de la disposition au risque personnelles. Beaucoup d’investisseurs prennent des risques trop élevés. Ils peuvent par exemple être disposés à prendre des risques importants et à supporter de fortes fluctuations, alors que leur situation financière (revenu et fortune) ne leur en donne pas la capacité.

En plus de mal évaluer leur propre propension au risque, les investisseurs peuvent également se tromper sur les risques des placements qu’ils envisagent d’effectuer. Ainsi, les placements complexes, comme les produits structurés, sont souvent difficiles à comprendre et leurs risques difficiles à évaluer. D'une manière générale, il est recommandé de ne choisir que des produits de placement dont on comprend bien les mécanismes.

Attention aux frais

De faibles écarts de frais entre les banques ou les produits de placement ont de fortes répercussions à long terme sur l’évolution du patrimoine. Plus les frais sont élevés, plus le rendement nécessaire pour les "mériter" devra être élevé. 

L'exemple simplifié suivant montre l’impact de frais. Pour un investissement de 500'000 francs sur 20 ans, des frais inférieurs de 0,5% se traduisent par une plus-value supplémentaire de 76'000 francs (cf. graphique 2). C'est la raison pour laquelle les ETF et les fonds indiciels sont recommandés pour les placements à long terme.

Dans la zone euro, les attentes conjoncturelles s'améliorent de nouveau: les investisseurs retrouvent un certain optimisme quant à l'évolution de la conjoncture dans la zone euro. L'indice conjoncturel de l’institut de recherche économique Sentix a progressé de 6,6 points en juillet par rapport au mois précédent pour s'inscrire à 18,2 points. Il s'agit de la troisième hausse d’affilée. L'évaluation de la situation actuelle s’est nettement améliorée, gagnant 12 points pour s’inscrire à -49,5 points. C'est certes un progrès sensible, mais l’économie se trouve toujours en phase de contraction, indiquent les experts de Sentix. L'indice des attentes conjoncturelles s'est malgré tout dégradé, passant de 21,8 à 19,5 points. Selon l'institut, même si le processus de reprise s'annonce long, le recul actuel des attentes n'est qu'une légère déception. Il traduit le fait que pour les investisseurs, la reprise va s'inscrire dans la durée, mais n'aboutira pas à un rétablissement complet de la conjoncture. Pour mener son enquête, Sentix a interrogé entre le 2 et le 4 juillet un panel de 1109 investisseurs, dont 263 professionnels.

Les frais sont d'une importance capitale
Avec des frais moins élevés de 0,5%, le produit des placements sur 20 ans est plus élevé de 76’000 francs
Les frais sont d'une importance capitale

Pour les ETF et les fonds indiciels, un investisseur paie en moyenne 0,3% de frais annuels alors que pour les fonds actifs, il verse entre 1 et 2%. Ces écarts de coûts pèsent lourd dans la balance lorsque l’objectif est de constituer un patrimoine à long terme.

Vous souhaitez en savoir plus sur les placements avec ETF et fonds indiciels? Commandez la fiche technique sans frais.