AVS, caisse de pension et 3e pilier: conseils pour votre prévoyance

Partager cette page

Newsletter du 13 septembre 2019

La newsletter "Prévoyance" vous fournit deux fois par mois des conseils et des informations sur l'AVS, la caisse de pension et le pilier 3a.

Rentes en baisse: un état des lieux de la situation réelle

La plupart des Suisses ont confiance en l’AVS mais se font du souci concernant les rentes de la caisse de pension. C’est ce que révèle un sondage VZ auprès d’environ 600 personnes. Malgré cela, la grande majorité estime qu’ils pourront financer leur retraite sans problème. N’ont-ils pas conscience de la gravité de la situation? 

Le nouveau baromètre VZ de la retraite montre vraiment à quel point les rentes ont baissé. En 2002, un homme de 55 ans gagnant 120'000 francs par an, pouvait compter sur une rente annuelle d’environ 75'000 francs. Aujourd’hui, un homme de 55 ans touchant un revenu similaire ne pourra espérer qu’environ 60'000 francs de l’AVS et la caisse de pension. La rente escomptée a donc diminué d’environ 20%. Cela représente un manque à gagner de plus de 14'000 francs par année, soit 1200 francs par mois (voir graphique). 

Une raison à cela est que le taux de conversion, au moyen duquel l’épargne est convertie en rente, a été progressivement ramené à 6,8%. La perte est particulièrement élevée pour les actifs gagnant plus de 85'320 francs par an puisqu’une partie de leur salaire est assurée dans le régime surobligatoire. Le taux y est en effet nettement plus faible, parfois même inférieur à 5%.

AVS et caisse de pension: combien de rente un homme de 55 ans peut-il attendre lorsqu'il prendra sa retraite dans dix ans?
Base: homme, 55 ans, salaire annuel brut assuré de 120'000 francs (60'435 francs dans le régime obligatoire LPP, 59'565 francs dans le régime surobligatoire); avoir de vieillesse de 300'000 francs (dont 150'000 francs dans le régime obligatoire LPP); cotisations d'épargne de 18% (données en francs)

Sources: OFS, OFAS, calculs de VZ

La tendance devrait se poursuivre dans les prochaines années. C’est pourquoi les lacunes de revenus des futurs retraités seront de plus en plus importantes. Le nouveau baromètre de VZ le montre: pour un homme gagnant 100'000 francs, une rente représente aujourd’hui à peine 55% de son dernier salaire, contre 62% en 2002.

Une chose est sûre: le revenu de beaucoup d’assurés ne suffira pas à maintenir le niveau de vie habituel. Quiconque souhaite partir à la retraite l’esprit tranquille, va devoir épargner davantage. Il y a plusieurs solutions pour cela: 

Travaillez plus longtemps …

Restez plus longtemps dans la vie active si vous le pouvez. En repoussant votre rente AVS d’un an, vous recevrez à la retraite 5,2 % de plus que si vous touchez votre première rente à l’âge de 65 ou 64 ans; et cela, toute votre vie durant.

… ou partez progressivement à la retraite

Un départ progressif à la retraite permet de payer moins d’impôts. Si, à l’âge de 63 ans, vous réduisez votre taux d’activité de 100 à 70%, de nombreuses caisses de pension vous permettent de toucher d’ores et déjà 30% de votre avoir, puis le reste lorsque vous cesserez définitivement votre activité. Et si vous échelonnez les retraits sur plusieurs années, vous économisez encore davantage, car en règle générale, vous atténuez la progression fiscale.

Exploitez au maximum votre pilier 3a

Ne manquez aucun versement. En versant chaque année le montant maximum à partir de 40 ans, on peut, à raison d’un rendement de 2%, épargner 219'000 francs jusqu’à l’âge de 65 ans. En commençant le même projet à 55 ans, on arrive encore à 75'000 francs. Cet argent vous sera utile à la retraite pour combler potentiellement une lacune de revenus. 

Effectuez des rachats volontaires dans la caisse de pension

Effectuez si possible des rachats volontaires, vous paierez ainsi moins d’impôts. Plus votre revenu imposable est élevé et plus vous retirez rapidement les sommes versées, plus l’économie sera importante. 

Et n’oubliez pas!

Beaucoup de Suisses paient des primes inutilement élevées pour leurs assurances. D’autre part, ils paient des frais bancaires de plus en plus excessifs pour leur compte, leur dépôt et le conseil en placement. Ces coûts entament leurs économies. Comparez en permanence les primes et les frais et passez à un prestataire moins cher. Pour couler sereinement ses vieux jours, il faut placer son argent à long terme de manière rentable. Les placements indiciels, comme les Exchange Traded Funds (ETF), sont souvent la meilleure solution. Transparents et peu onéreux, ces fonds permettent une large diversification des risques même avec de petites sommes.

Vous souhaitez vous assurer que votre revenu vous suffira à la retraite pour conserver votre niveau de vie habituel? Les experts de VZ vous y aideront volontiers. Commandez sans frais la fiche technique "Conseils pour compenser la baisse des rentes des caisses de pension". Ou convenez dès à présent d’un rendez-vous pour un entretien sans frais dans la succursale VZ la plus proche.