Retraite

Retraite anticipée: ce que vous devez savoir

Une retraite anticipée coûte cher. Mais si l’on y réfléchit suffisamment tôt, on peut réussir sa sortie anticipée de la vie active.

Fabienne Valvano

Experte patrimoniale

1. Comment combler la lacune de revenu?

Une personne active qui part plus tôt à la retraite doit combler la lacune de revenu qui se crée entre le moment de sa retraite anticipée et la date de sa retraite ordinaire. Pour y parvenir, la source de revenu la plus indiquée est l’épargne privée, par exemple l’avoir du pilier 3a, que l’on peut retirer jusqu’à 5 ans avant d’atteindre l’âge AVS. Sont également indiqués les avoirs d’assurances vie constitutives de capitaux, à condition qu’ils arrivent à échéance pendant la période de retraite anticipée. Une résiliation anticipée de la police ne vaut souvent pas la peine, car elle engendre une perte due au rachat.

Fiche technique

AVS et retraite, les éléments à connaître

L'AVS et régie par des règles très complexes à peine compréhensibles pour les non-initiés. Cette fiche technique vous en explique les principaux aspects.

La rente AVS peut être perçue un ou deux ans avant l’âge ordinaire de la retraite. Pour ce qui est de la rente de la caisse de pension, la plupart des caisses autorisent la perception des prestations de vieillesse à partir de 58 ou 60 ans. En général, les caisses de pension réduisent les rentes des personnes en retraite anticipée de 3 à 5% par année d’anticipation. Un salarié qui part à la retraite à 63 ans au lieu de 65 devra donc renoncer à 6 à 10% de sa retraite ordinaire.

Une perception anticipée de 2 ans de la rente AVS entraîne même une réduction de la rente de 13.6%. En cas d’anticipation d’une année, la réduction est de 6,8%. De nombreuses caisses de pension offrent aux personnes en retraite anticipée une rente transitoire qui leur évite de devoir percevoir la rente AVS de manière anticipée.

Une autre source de financement peut être le bien immobilier. Il est en effet possible d’augmenter une hypothèque et d’utiliser cet argent pour combler la lacune de revenu. Toutefois, de nombreuses banques refusent l’augmentation de l’hypothèque aux emprunteurs plus âgés au motif d’une capacité financière insuffisante, même s’ils peuvent sans problème se permettre une hypothèque plus élevée en raison des taux d’intérêt bas.

2. Combien coûte une retraite anticipée?

Prendre une retraite anticipée à 64 ans au lieu de 65 coûte environ un an de salaire. Après prise en compte des impôts sur le revenu inférieurs et des cotisations AVS pour personnes sans activité lucrative à verser jusqu’à l’âge ordinaire de la retraite, la personne en préretraite est privée d’un salaire annuel. De plus, les montants des rentes AVS et de la caisse de pension seront réduits à vie en raison du retrait anticipé du deuxième pilier.

Si l’homme célibataire de notre exemple prend sa retraite anticipée à 64 ans, les coûts engendrés avoisineront 100'000 francs (cf. tableau). En cas de retraite à 62 ans, ils atteindront près de 300'000 francs.

3. Rachat dans la caisse de pension pour la retraite anticipée

De plus en plus de caisses de pension offrent la possibilité de compenser une réduction de prestations en cas de retraite anticipée par des rachats volontaires. Les assurés qui ont déjà racheté l’intégralité des prestations ordinaires du deuxième pilier peuvent alors effectuer des rachats additionnels en vue d’une retraite anticipée.

Fiche technique

Rachat d'années de cotisation: informations utiles

Cette fiche technique résume les points à observer si vous souhaitez effectuer des rachats dans la caisse de pension.

Les prestations de vieillesse supplémentaires ne doivent toutefois pas dépasser de plus de 5% les prestations de vieillesse versées en cas de retraite ordinaire. Un assuré qui part finalement à la retraite plus tard que prévu risque de dépasser ce plafond de prestations. En effet, ajourner son départ à la retraite implique la poursuite du paiement des cotisations du deuxième pilier et une augmentation du taux de conversion en rentes.

Avant de recourir à ce type de rachat, demandez à votre caisse de pension ce qu’il advient du capital versé en trop. Celui-ci revient généralement à la caisse de pension.

4. La retraite anticipée est-elle une solution répandue?

Selon une enquête réalisée par VZ auprès de 1588 personnes ayant participé, en 2018, aux séances d’information VZ sur la retraite, près de la moitié des sondés envisageait une retraite anticipée. Comme le montrent les chiffres de l’Office fédéral de la statistique, ce souhait est souvent concrétisé:

Étude VZ

Retraite anticipée

Cette étude révèle l’ampleur des coûts de la retraite anticipée et montre comment combler les lacunes de revenus en temps opportun.

En 2019, 43% des nouveaux bénéficiaires de rentes ont perçu leurs prestations de la caisse de pension de manière anticipée. Parmi eux, 10% seulement, hommes et femmes confondus, avaient demandé à percevoir leur rente AVS avant l’âge légal de la retraite. Cela est certainement dû au fait qu’une perception anticipée de l’AVS ne vaut souvent pas la peine.

5. Retraite partielle: une alternative avantageuse à la retraite anticipée

Si une retraite anticipée est trop coûteuse, envisagez une réduction progressive de votre taux d’occupation. Des cotisations AVS continuent d’être dues sur le revenu à temps partiel. L’obligation de cotisation est ainsi souvent déjà remplie et aucune cotisation AVS supplémentaire n’est due, contrairement au cas d’une retraite anticipée complète.

Fiche technique

Partir progressivement à la retraite

Dans cette fiche technique, les points à observer et les décisions à prendre pour partir progressivement à la retraite.

En raison de la progression fiscale, plusieurs retraits partiels permettent de payer moins d’impôts qu’un retrait unique. La plupart des administrations fiscales acceptent deux retraits en capital effectués sur des années différentes. Si trois retraits ou plus sont prévus, il est préférable de demander à l’administration fiscale si elle accepte la procédure.

Dans certaines caisses de pension, un salarié qui réduit son taux d’occupation après 58 ans peut continuer d’assurer son salaire plein jusqu’à l’âge ordinaire de la retraite, dans la mesure où il gagne au maximum 50% de moins et ne perçoit pas encore de prestations de vieillesse. Les prestations de vieillesse sont alors du même montant que sans réduction du taux d’occupation.

L’employeur est seulement tenu de prendre en charge sa part des cotisations à la caisse de pension versées sur le salaire effectif. Les cotisations d’épargne et les primes de risque sur la part de salaire assurée façon fictive sont à la charge de l’employé.