Retraite

Retraite anticipée: comment
économiser en cotisations AVS

Les personnes qui ont pris une retraite anticipée n’en restent pas moins tenues de payer des cotisations AVS. Ces cotisations peuvent grever le budget du ménage.

Fabienne Valvano

Experte patrimoniale

L’obligation de cotiser à l’AVS prend fin à 65 ans pour les hommes et à 64 ans pour les femmes. Ceci est également valable pour les personnes qui prennent une retraite anticipée ou qui perçoivent déjà une rente AVS. Les cotisations pour les personnes sans activité lucrative dépendent de la fortune imposable et du revenu des rentes.  Elles peuvent ainsi se monter jusqu’à 25'150 francs par année et par personne. Certaines caisses de compensation prélèvent en plus des frais d’administration pouvant atteindre 5%. Il vaut donc la peine d’examiner comment réduire ces coûts. Par exemple, les personnes sans activité lucrative ne sont pas tenues de cotiser à l’AVS si leur conjoint exerce une activité lucrative au sens défini par l’AVS et verse annuellement au moins 1006 francs de cotisations à l’AVS (cotisations de l’employeur incluses). 

Voici comment un couple économise jusqu’à 5000 francs par an en cotisations AVS

Les personnes qui touchent encore un revenu partiel après la retraite anticipée peuvent baisser leurs cotisations AVS et  même libérer leur conjoint de l’obligation de cotiser. L’exemple suivant illustre le potentiel d’économie: un couple de préretraités dispose d’une fortune de 800'000 francs et perçoit 110'000 francs de rente par an. Pour calculer les cotisations, l’AVS multiplie la rente annuelle par 20 et ajoute les 800'000 francs de fortune, soit un total de 3 millions de francs. Les cotisations à l’AVS par personne sont ensuite calculées sur la moitié de ce montant, soit 1,5 million de francs. Il en résulte une cotisation annuelle de 3074 francs par personne (voir graphique en haut à droite). Le couple doit donc verser au total 6148 francs à l’AVS. Admettons que l’épouse travaille encore à 30% et touche un salaire annuel de 24’000 francs. Les cotisations à l’AVS, participation de l’employeur incluse, s’élèvent à 10,55% du salaire, soit 2532 francs.

Comme ce montant dépasse la moitié des cotisations qu’elle verserait si elle n’exerçait pas d’activité lucrative (50% de 3074 francs), l’AVS la considère comme une personne active. Son obligation de cotiser à l’AVS est donc remplie et le mari est exempté de cotisations, car son épouse cotise plus de 1006 francs. Le couple ne verse donc que 1266 francs de cotisations à l’AVS, déduits du salaire annuel de l’épouse. L’autre moitié est payée par l’employeur. Grâce à l’emploi à temps partiel de l’épouse, la charge commune du couple passe donc de 6148 à 1266 francs, ce qui se traduit par une économie de 4882 francs par an. 

Annoncez la perception de votre rente suffisamment tôt

L’AVS ne réclame pas automatiquement le paiement des cotisations. Si vous prenez une retraite anticipée, vous devez vous annoncer comme personne sans activité lucrative auprès de l’agence AVS compétente. Dans le cas contraire, vous risquez de présenter une lacune de cotisations qui pourrait réduire votre rente de vieillesse. Au plus tard lorsque vous demanderez la perception d’une rente, l’AVS constatera l’oubli et facturera à titre rétroactif les cotisations des cinq dernières années – intérêts moratoires en sus.