Retraite

Réforme AVS: ce qui devrait changer

L’âge de la retraite des femmes passera-t-il à 65 ans? Ce que beaucoup ignorent: la réforme aurait également des conséquences importantes pour tous ceux qui souhaitent prendre une retraite anticipée ou continuer de travailler à la retraite. Et il pourrait être plus difficile d’ajourner le versement de l’avoir de libre passage.

Julien Favre

Expert en retraite

Le peuple se prononcera sur la réforme de l’AVS le 25 septembre 2022. La réforme vise à garantir l’équilibre financier de l’AVS, du moins pendant quelques années. Sa mesure la plus controversée sur le plan politique: le relèvement progressif de l’âge de la retraite des femmes à 65 ans. En contrepartie, des mesures de compensation sont prévues pour les femmes de la génération transitoire. Si la réforme est adoptée et entre en vigueur en 2024 comme prévu, cela concernerait les femmes nées entre 1961 et 1969:

Les femmes auront alors le choix entre deux options: elles travaillent quelques mois de plus et perçoivent, en contrepartie, un supplément de rente à vie de 160 francs par mois au maximum. Ou elles prennent quand même leur retraite à 64 ans (ou avant). Leurs rentes seront alors réduites, mais dans une moindre mesure, c’est-à-dire à un taux plus favorable que celui appliqué aujourd’hui en cas d’anticipation de la rente AVS.

L’AVS est un ensemble complexe

Mais comme c’est souvent le cas avec l’AVS, il est difficile de savoir à combien s’élèveraient les rentes. VZ a donc calculé les rentes sur lesquelles les femmes de la génération transitoire peuvent concrètement tabler. Ci-après un exemple qui permet de mieux comprendre la réforme: une femme est née en 1964. Si la réforme est adoptée, elle devra désormais travailler jusqu’à 65 ans. Elle a le choix entre les options suivantes:

Option 1

Elle travaille jusqu’au nouvel âge de la retraite, soit un an de plus que ce qu’elle avait initialement prévu. En contrepartie, elle reçoit l’intégralité du supplément de rente. Le montant du supplément dépend à son tour de son revenu annuel moyen. Si elle gagne par exemple 60’000 francs, elle perçoit un supplément de 100 francs – mois après mois et à vie (voir tableau ci-dessous).

Option 2

Elle décide de prendre sa retraite à 64 ans malgré la réforme. Elle travaille donc un an de moins que ce que lui imposerait la réforme. Étant donné qu’elle perçoit sa rente de manière anticipée, celle-ci sera légèrement réduite, voire pas du tout si elle a un faible revenu (tableau ci-dessous).

La réforme n’aurait pas seulement des conséquences importantes pour les femmes de la génération de transition. Avec l’augmentation de la TVA, les consommateurs contribueraient, eux aussi, à renflouer les caisses de l’AVS. La réforme concernerait également tous ceux qui percevront une rente AVS à l’avenir. Les éléments à connaître:

  • La réforme prévoit désormais la possibilité de ne percevoir qu’une partie de la rente AVS (entre 20 et 80%) et d’ajourner le reste (ajournement d’une partie de la rente). Une anticipation d’une partie de la rente serait également possible. Des suppléments seraient versés en cas d’ajournement et des taux de réduction appliqués en cas d’anticipation. Cette mesure a pour but de faciliter le départ progressif à la retraite plutôt que d’un coup.
  • Tous ceux qui souhaitent continuer à travailler au-delà de l’âge de la retraite sont aujourd’hui confrontés à un problème: ils versent certes des cotisations à l’AVS, mais ne touchent pas pour autant une rente plus élevée. La réforme a pour objectif de corriger ces lacunes. Les assurés auront désormais la possibilité de combler leurs lacunes de cotisation à l’âge de la retraite ou d’augmenter le montant de leur rente.

Ce que beaucoup ignorent: la réforme (premier pilier) aurait également des répercussions sur la prévoyance professionnelle (deuxième pilier):

  • De nombreuses institutions de prévoyance permettent déjà aujourd’hui à leurs assurés de prendre volontairement une retraite partielle. Cette possibilité est désormais prescrite par la loi et les assurés ont le droit de prendre une retraite partielle en trois étapes au maximum.
  • À l’avenir, il pourrait être plus difficile d’ajourner le versement de la prestation de libre passage. Cela si le Conseil fédéral adapte l’ordonnance sur le libre passage dans la prévoyance professionnelle comme il l’a indiqué dans son message sur la réforme de l’AVS: les assurés ne pourront alors reporter le prélèvement de leur avoir de libre passage au-delà de l’âge de la retraite que s’ils continuent d’exercer une activité lucrative. Les personnes concernées par cette nouvelle mesure devront parfois payer plus d’impôts. On ne sait pas encore si le Conseil fédéral révisera effectivement l’ordonnance dans ce sens et quand la modification entrerait exactement en vigueur.

La réforme est particulièrement complexe. Informez-vous à temps. Que la réforme soit acceptée ou non, il est important de comprendre le fonctionnement de l’AVS. Vous trouverez des explications et des conseils précieux dans la fiche technique sans frais "AVS et retraite: les éléments à connaître. Ou parlez-en à un expert auprès de la succursale VZ la plus proche de chez vous.