Prévoyance

Soins onéreux à un âge avancé

Les dernières années de vie sont souvent les plus onéreuses. Pourtant, quiconque prend de bonnes dispositions pourra éviter que les coûts engendrés par les soins à venir n'engloutisse toutes ses économies.

Fabienne Valvano

Experte patrimoniale

En raison de l'augmentation de l'espérance de vie, de plus en plus de personnes âgées sont dépendante d'une aide professionnelle, à domicile ou dans une maison de retraite. Ces personnes doivent supporter elles-mêmes ces coûts en partie. La caisse maladie couvre généralement les soins de base, les traitements médicaux ainsi que les conseils et examens. Toutefois, les frais de pension et de prise en charge doivent être payés par les personnes elles-mêmes.

En 2015, les coûts moyens dans les maisons de retraite et établissements de soins suisses s'élevaient à 8973 francs par mois. Les résidents devaient en payer eux-mêmes 5083 francs. Sur un an, la facture monte donc à environ 61'000 francs. 

La durée moyenne de séjour dans un établissement de soins est de 914 jours. En se basant sur les coûts moyens pour 2015, cela donne environ 150'000 francs de coûts non couverts. Avant leur placement en maison de retraite ou établissement de soins, la plupart des personnes âgées ont recours aux services de Spitex. Ces frais ne sont pas non plus entièrement pris en charge par la caisse maladie.

Économiser en prévision des soins

Afin de couvrir les coûts d’une éventuelle dépendance, plusieurs caisses-maladies proposent des assurances complémentaires. Celles-ci sont cependant très onéreuses et peu transparentes. De plus, les prestations ne sont généralement versées que deux ans après le début de la dépendance.  

Il est donc plus judicieux de se constituer une prévoyance privée.Par exemple, avec un pilier 3a: il vaut la peine de ne pas manquer une année et de verser le montant maximum. Ou bien avec un compte d'épargne: en mettant de côté 500 francs tous les mois, on épargne 120'000 francs en 20 ans, même sans intérêt. Les placements dits passifs tels que les ETF, transparents et peu onéreux, sont judicieux. Les plans d'épargne avec ETF sont une bonne alternative à ceux avec fonds, souvent chers et peu flexibles.

Au vu des frais de soins élevés, on peut songer à donner tôt une partie de sa fortune à ses descendants afin que le capital épargné ne soit pas entièrement consommé si l’on devient dépendant. Or, lors du calcul du droit aux prestations complémentaires, les donations, même anciennes, sont prises en compte. Actuellement, une franchise de 10'000 francs par an s’applique.

De plus, les dispositions suivantes s'appliquent à partir du 1er janvier 2021: au décès d'un bénéficiaire, des prestations compensatoires, ses hériters devront rembourser celles reçues au cours des dix années précédentes ou à partir de 2021, avec la part de l'héritage qui dépasserait 40'000 francs.  Si le défunt était marié, l'obligation de remboursement s'applique après le décès des deux conjoints.

Si l'aide sociale doit prendre en charge les frais de soin, les autorités peuvent demander aux parents ayant une bonne situation de payer. Les parents en ligne ascendante ou descendante - c'est à dire les grands-parents, les parents, les enfants et les petits-enfants . sont tenus de verser une pension alimentaire.