Caisse de pension

"Les commissions de courtage posent souvent problème"

Beaucoup d’entreprises recourent aux services d’un courtier en assurances pour trouver une solution de prévoyance adaptée. Les courtiers sont rémunérés par les caisses de pension au moyen d’une commission de courtage. Or, d’après une expertise réalisée par l’Association suisse des institutions de prévoyance (ASIP), ces commissions peuvent s’avérer problématiques car elles créent des effets pervers.

Monsieur, Konrad, vous avez fait évaluer les commissions des courtiers en assurances. Quelles sont les conclusions ?

Les commissions de courtage annuelles et les commissions versées selon le volume d’affaires et les résultats créent une concurrence entre les caisses de pension. Les courtiers devraient évaluer leurs prestations indépendamment. Cela pose problème au regard du droit de la prévoyance.

Pourquoi est-ce ainsi?

Les courtiers sont rémunérés par les caisses de pension et ces rémunérations varient d’un prestataire à l’autre. Cela peut donner lieu à des conflits d’intérêts et à des paiements excessifs, accroîssant la charge financière sur les entreprises et leurs collaborateurs.

Y a-t-il des alternatives?

Un conseil de qualité devrait pouvoir être rémunéré selon le temps qui y est consacré. Une entreprise peut convenir d’un forfait ou fixer des honoraires avec le courtier. Ceci est plus transparent et garantit les intérêts des assurés.

La newsletter spéciale PME vous montre comment optimiser votre caisse de pension, vos assurances et votre succession: