Prévoyance

Finances: les erreurs les plus
fréquentes des couples mariés

Les couples mariés constatent souvent avec surprise qu’il en va autrement de leurs rentes et de leur succession qu’ils ne l’imaginaient.

Fabienne Valvano

Experte patrimoniale

Lorsqu’il est question de finances, de nombreux couples partent de mauvaises hypothèses. Les entretiens de conseil révèlent que les erreurs suivantes sont particulièrement répandues:

Nous touchons nos avoirs de prévoyance en même temps

Ce n’est pas une bonne idée. Ces avoirs sont imposés une seule fois en tant que revenu au moment du versement, même si séparément des autres sources de revenu et à un taux inférieur.

Fiche technique

Mariage et argent: les aspects souvent sous-estimés par les couples mariés

Cette fiche technique vous montre les erreurs que les couples mariés commettent fréquemment et pourquoi elles peuvent avoir des conséquences fâcheuses.

Pour calculer l’impôt sur le versement du capital, les autorités fiscales additionnent généralement tous les montants perçus au cours d’une même année et, dans la plupart des cantons, également ceux du conjoint. Conséquence: plus le montant des retraits au cours d’une même année est important, plus la charge fiscale en pour cent sera élevée. Il vaut donc mieux toucher les avoirs de la caisse de pension, de libre passage et du pilier 3a de manière échelonnée sur plusieurs années.

L’exemple présenté dans le tableau montre qu’un couple marié peut ainsi économiser des dizaines de milliers de francs.

Au décès de mon conjoint, j’hérite de tout

C’est faux. En l’absence de testament, le partenaire survivant et les enfants reçoivent respectivement la moitié de l’héritage. Les enfants n’ont donc pas à attendre le décès de l’autre parent pour hériter. Pour beaucoup de couples, il est préférable que les enfants n’héritent qu’au décès du deuxième conjoint. C’est pourquoi ils doivent se protéger le mieux possible en se favorisant au maximum.

Ils peuvent par exemple s’attribuer la totalité des acquêts dans un contrat de mariage. Il s’agit de la partie de la fortune que les conjoints ont acquise en commun au cours de leur union. Avec un testament, ils peuvent réduire encore la part des enfants en la limitant à la réserve héréditaire.

L’AVS verse deux rentes individuelles

C’est vrai, mais le total des deux rentes est plafonné à 150% de la rente maximale pour célibataires. Les couples à la retraite perçoivent donc au plus 3585 francs par mois. En revanche, les couples non mariés peuvent cumuler jusqu’à 4780 francs si les deux concubins ont droit à la rente maximale. Par conséquent, il est judicieux de faire calculer la rente par l’AVS dès 55 ans afin de savoir le plus précisément possible sur combien on peut tabler. 

S’il arrive quelque chose, le conjoint décide

Ce n’est pas toujours le cas. Lorsqu’on devient incapable d’exprimer ses volontés, par exemple suite à un accident ou une maladie grave, l’Autorité de protection de l’enfant et de l’adulte (APEA) entre automatiquement en jeu. Les couples devraient donc se protéger mutuellement avec un mandat pour cause d’inaptitude s’ils ne veulent pas laisser les décisions importantes aux mains de l’administration. Le mandat pour cause d’inaptitude doit être rédigé, daté et signé de la main de la personne concernée, comme un testament, ou être établi en la forme authentique. Au moment où elle établit un mandat pour cause d’inaptitude, la personne doit avoir l’exercice des droits civils, c’est-à-dire être majeure et capable de discernement.

Vous souhaitez faire les choses en bonne et due forme? Commandez la fiche technique sans frais Mariage et argent: les aspects à ne pas négliger. Ou parlez-en à un expert auprès de la succursale VZ la plus proche de chez vous.