Louer ou acheter? Ne vous contentez pas de réponses toutes faites pour prendre une telle décision

Pour choisir entre la location ou l’achat, il faut non seulement tenir compte des coûts du logement, mais également vérifier les conséquences fiscales et sa propre souplesse financière.

Adrian Wenger

Expert hypothécaire

Parce que les hypothèques fixes redeviennent plus chères, les coûts de logement lors d’un nouvel achat sont plus élevés qu’il y a un an. Beaucoup se demandent s’il ne vaudrait pas mieux louer quelque chose – notamment ceux qui envisagent de vendre leur maison au moment de la retraite afin d’emménager dans un logement plus pratique. Cela en vaut-il la peine?

Fiche technique

Vendre sa maison pour acheter un appartement

Cette fiche technique vous explique les aspects du financement à prendre en compte pour que la transition se passe sans accroc.

Les médias ne cessent de rappeler qu’il est désormais plus avantageux de louer. Impossible de se fier à des affirmations aussi générales quand on a un projet immobilier en tête. La facture réelle dépendra de l’emplacement, du bien immobilier et du montant des fonds propres. Les impôts, les placements et la garantie du revenu jouent également un grand rôle.

Pesez donc soigneusement les avantages et les inconvénients pour vous:

Acheter un logement

Un exemple montre que l’achat d’un logement bien placé est très intéressant si l’on dispose des fonds propres nécessaires – dans le tableau de l’exemple, il faudrait 525'000 francs.

Cet argent est immobilisé dans le logement. En conséquence, il ne peut pas être placé pour dégager un rendement régulier. Inversement, les propriétaires profitent du fait que l’appréciation de leur logement compense généralement les revenus de la fortune non perçus au fil des ans.

Si l’achat du bien implique la vente du propre logement actuel, il est recommandé de se renseigner à l’avance sur les conséquences fiscales. Par exemple, l’impôt sur les gains immobiliers ne peut être reporté que si l’achat du nouveau logement s’effectue dans un délai imparti. Par ailleurs, les propriétaires doivent continuer de déclarer la valeur locative. Autre inconvénient: si, par la suite, vous ne pouvez plus conserver votre logement pour des raisons financières, vous risquez, dans certains cas, un processus de vente long qui peut vous faire perdre de l’argent.

Louer un logement

Les personnes qui vendent pour devenir locataires restent plus souples financièrement. Si cela devient juste à la retraite, il est facile d’emménager dans un logement moins cher. Mais: pour égaler le logement en propriété, il faut dégager des revenus de la fortune constants, par exemple en utilisant une partie du produit de la vente pour vivre et en plaçant le reste afin de compenser la hausse des coûts du logement. Sur le plan fiscal également, le changement peut être désavantageux. Les personnes qui vendent aujourd’hui et deviennent locataires empochent généralement une belle somme – dont une bonne partie est prélevée par le fisc.

Conseil: dans tous les cas, établissez un budget rigoureux. C’est en planifiant soigneusement vos revenus et vos dépenses que vous saurez si les coûts du logement sont supportables sur le long terme. C’est important également en cas d’achat. Les banques n’octroient pas d’hypothèque si les coûts du logement dépassent un tiers du revenu. Vérifiez donc au plus tard à 55 ans si vous devez encore vous constituer un patrimoine.

Vous souhaitez en savoir plus? Commandez la fiche technique sans frais qui vous fournit des conseils utiles. Ou parlez-en à un(e) spécialiste dans la succursale VZ la plus proche de chez vous.