Le degré de parenté est déterminant

La Suisse accorde à chacun le droit de rédiger ses dernières volontés librement, par testament ou pacte successoral.

Si le défunt n'a pas fait usage de cette possibilité, les directives légales s’appliquent. La succession légale dépend du degré de parenté et non du lien entre une personne et le défunt.

Les héritiers légaux sont répartis en trois groupes appelés parentèles. La parentèle du défunt comprend tous ses descendants (enfants, petits-enfants etc.). La deuxième parentèle comprend les parents du défunt et tous leurs descendants (frères et sœurs du défunt etc.). La troisième parentèle réunit les grands-parents et leurs descendants (oncles, tantes du défunt etc.).

Partager cette page