Impôts successoraux: comment économiser de l’argent

L’héritage, les avances sur héritage et les donations sont soumis, en Suisse, à l’impôt sur les successions et les donations. Les conjoints sont exemptés de cet impôt partout en Suisse, ainsi que les enfants dans la plupart des cantons. Les autres personnes parentes et non parentes doivent, par contre, payer des impôts qui peuvent être très élevés si celles-ci héritent ou reçoivent une donation.

Si une personne souhaite donner ses valeurs patrimoniales en héritage ou effectuer une donation à des personnes qui devront s’acquitter d’impôts sur les successions et les donations très élevés, il vaut la peine de vérifier au préalable s’il est possible d’optimiser sa charge fiscale: un déménagement dans un autre canton est envisageable, un échelonnement de l’héritage, une donation indirecte ou avec droit d’usufruit ou instituer des héritiers appelés.

Partager cette page