Pandémie de coronavirus: les questions les plus fréquemment posées sur la retraite et la prévoyance

De nombreux actifs s’inquiètent pour leurs finances à la retraite. À juste titre, car la prévoyance est soumise à une pression encore plus forte en raison de la crise du coronavirus. Plusieurs milliers de personnes se sont ainsi adressées à VZ pour en savoir plus. Voici un récapitulatif des questions les plus fréquentes que se posent les Suisses au sujet de leur prévoyance et de leur retraite. 

Questions

 

La Pandémie de covid-19 a mis de nombreuses entreprises suisses à l’arrêt: près d’un poste sur trois est concerné par le chômage partiel. D’après le seco, on recensait début mai 1,91 million de personnes au chômage partiel dans 187'000 entreprises.

Un grand nombre d’actifs se demandent si les cotisations salariales dans la caisse de pension ne vont pas diminuer en raison de la baisse du salaire. En règle générale, ce n’est pas le cas. Les salariés au chômage partiel touchent au moins 80% de leur salaire. Malgré cette réduction temporaire, le salaire assuré, quant à lui, ne change pas. Et comme les cotisations sont calculées en fonction du salaire assuré, elles restent également identiques.

Il faut savoir que l’employeur a le droit de continuer à déduire du salaire les cotisations d’assurance sociale du salarié pendant le chômage partiel. À cotisations identiques, le salaire net sera donc moins élevé.

Voici un exemple concret: une femme gagne habituellement 10'000 francs par mois. Après déduction des cotisations d’assurance sociale, qui s’élèvent à 1300 francs, son salaire net est de 8700 francs. Suite à l’introduction du chômage partiel, son salaire est réduit à 8000 francs, mais les déductions restent inchangées. Pendant toute la durée du chômage partiel, seuls 6700 francs seront donc virés tous les mois sur son compte.

Attention: indépendamment de cette situation, de nombreuses caisses de pension doivent régulièrement revoir leurs promesses de rentes à la baisse en raison de la faiblesse persistante des taux d’intérêt et de l’augmentation constante de l’espérance de vie. Prenez les choses en main si vous voulez conserver votre niveau de vie habituel à la retraite! 

Fiche technique: Conseils pour compenser la baisse des rentes

Fiche technique: Retraite: percevoir la rente ou le capital?

vers le haut

Les prestations du 2e pilier offertes par les employeurs sont souvent meilleures que celles prescrites par la loi. Les cotisations d’épargne peuvent être plus élevées, par exemple. Depuis l’éclatement de la crise du coronavirus, de nombreuses caisses de pension offrent la possibilité aux employeurs de suspendre temporairement les cotisations d’épargne surobligatoires d’entente avec les collaborateurs.

Attention: avec une telle mesure, les salariés épargnent moins dans leur caisse de pension. Cependant, cela aide l’employeur à réduire temporairement les coûts de l’entreprise et, partant, à préserver les postes.

Fiche technique: Conseils pour compenser la baisse des rentes

vers le haut

La crise du coronavirus va laisser des traces profondes sur le marché du travail. Selon les autorités, jamais encore on avait recensé autant de licenciements en si peu de temps. Malgré l’aide de l’État et le recours au chômage partiel, de nombreuses entreprises n’ont d’autre choix que de donner congé à leurs employés. Une enquête réalisée par l’Université des sciences appliquées de Zurich (ZHAW) auprès de plusieurs centaines d’entreprises révèle qu’à la fin du mois d’avril 2020, plus d’un tiers des entreprises estimaient devoir probablement, voire très probablement procéder à des licenciements au cours des douze prochains mois.

L’expérience montre qu’une personne qui perd son emploi à 55 ans risque de rester très longtemps au chômage, et même de ne jamais retrouver de travail. Cela peut avoir de graves conséquences sur la prévoyance vieillesse.

Pour limiter les pertes, il faut prendre rapidement des décisions s’agissant de l’AVS et de la caisse de pension. Seules quelques rares caisses de pension offrent la possibilité de rester assuré après un licenciement, souvent à des conditions plus restrictives. En règle générale, il faut payer soi-même toutes les cotisations, autrement dit également la part habituellement prise en charge par l’employeur.

Or, peu de personnes peuvent se le permettre. Pour les autres, la seule alternative est la retraite anticipée ou le retrait de leur avoir de vieillesse.

Dans la plupart des caisses de pension, la retraite anticipée est possible entre 58 et 60 ans. La rente de l’AVS peut quant à elle être perçue un ou deux ans avant l’âge ordinaire de la retraite (64 ou 65 ans). Voici les conséquences:

AVS: la rente AVS est réduite de 6,8% si elle est anticipée d’un an et de 13,6% si elle est anticipée de deux ans. Généralement, demander le versement anticipé de la rente ne vaut la peine que pour les personnes qui tablent sur une espérance de vie réduite. De nombreuses caisses de pension proposent une rente transitoire de l’AVS jusqu’à 64 ou 65 ans. Le plus souvent, il faut toutefois la financer soi-même ou au moins participer aux coûts.

Caisse de pension: dans la plupart des cas, la rente est réduite de 3 à 5% par année d’anticipation du fait des années de cotisation et des bonifications d’intérêt manquantes. Et comme la rente doit être versée plus longtemps, les caisses de pension fixent un taux de conversion plus faible. Les indemnités journalières de l’assurance-chômage sont elles aussi moins élevées, car la caisse de chômage assimile la rente à un revenu.

Un versement anticipé entraîne une réduction à vie de la rente AVS

Exemple: voici comment évolue la rente AVS maximale si on la touche un ou deux ans à l’avance; données par an (arrondies)

  Retrait
ordinaire
Retrait anticipé
1 an
Retrait anticipé
2 ans
Rente en CHF 28'440 26'505 24'570
Réduction en CHF   1'935 3'870
Réduction en %   -6,8% -13,6%

L’assuré qui souhaite continuer à travailler après avoir été licencié doit le communiquer par écrit à la caisse de pension ou produire une confirmation d’inscription de la caisse de chômage. Dans ce cas, la caisse de pension versera son avoir sur un compte ou une police de libre passage s’il n’a pas retrouvé de travail au moment de quitter la caisse.

Si la recherche d’emploi s’avère infructueuse, l’assuré n’a pas le choix et doit percevoir l’avoir sous forme de capital, car il ne peut plus prétendre à une rente. Il est néanmoins possible de différer le retrait jusqu’à l’âge de 70 ans pour les hommes et de 69 ans pour les femmes, ce qui est fiscalement intéressant, car les intérêts et les dividendes des comptes de libre passage ne doivent pas être imposés en tant que revenu et l’avoir n’est pas imposable au titre de la fortune.

Conseil: il est souvent possible de réduire encore le montant de ses impôts en versant l’avoir de la caisse de pension sur deux comptes de libre passage différents et en le retirant ensuite de manière échelonnée.

Il est recommandé à toute personne souhaitant poursuivre une activité professionnelle sans renoncer à une rente de vérifier si elle peut s’affilier à la Fondation institution supplétive LPP. Attention: l’inscription doit intervenir dans les 90 jours suivant la cessation d’activité.

Fiche technique: Perte d’emploi peu avant la retraite: les questions-clés

Fiche technique: Retraite anticipée: quelles sont vos options?

Dossier VZ: AVS

vers le haut

Avant la pandémie, préparer sa retraite n’était déjà pas une mince affaire. Il faut prendre des décisions difficiles, qui auront un impact sur le niveau de vie futur. Or, ces questions sont encore plus pressantes à présent.

En effet, le système de prévoyance suisse, soumis à de fortes pressions en temps normal, sera encore plus affaibli par la pandémie et par la récession qui s’annonce. La crise concerne l’AVS tout comme les caisses de pension et les placements privés, autrement dit les trois piliers du système de prévoyance. À ce titre, elle affecte les rentes et le patrimoine de tous les Suisses.

Conseil: seule une planification rigoureuse peut encore permettre de compenser les pertes financières douloureuses à la retraite. Faites donc le point dès maintenant sur votre situation future. Vous trouverez ici un aperçu des principales tâches à effectuer.

Fiche technique: Bien préparer sa retraite: les questions essentielles

Fiche technique: Comment établir un budget pour la retraite

Étude VZ: retraite anticipée

vers le haut

Au moment de décider s’ils veulent retirer leur avoir de la caisse de pension sous forme de rente ou de capital, les futurs retraités sont souvent influencés par la santé des marchés financiers. Lorsque les cours boursiers sont à la hausse, le versement du capital leur paraît plus intéressant, car ils ont l’espoir d’obtenir un revenu plus élevé qu’une rente en plaçant eux-mêmes l’argent ainsi retiré.

En période de crise boursière, en revanche, ils sont nettement plus nombreux à demander le versement de l’intégralité de leur avoir sous forme de rente, car l’autre option leur paraît trop risquée dans un tel contexte. Ils craignent de faire des spéculations malheureuses et de se retrouver les mains vides à la retraite.

Pour prendre cette décision importante, ce n’est pas tant la situation boursière actuelle qui compte, mais plutôt la vision à long terme. D’après les statistiques, à 65 ans, les hommes ont encore une vingtaine d’années à vivre. Les femmes qui prennent leur retraite à 64 ans peuvent quant à elles tabler sur environ 23 ans de vie. L’horizon de placement pour leurs fonds de prévoyance est donc de 20 ans et plus.

Si l’on considère la durée de cet horizon, la situation boursière du moment perd de son importance. En effet, les fluctuations boursières à court terme n’ont que peu de répercussions sur la performance à long terme.

Par ailleurs, il ne faut pas oublier que le montant de la rente dépend du taux de conversion utilisé pour calculer l’avoir de vieillesse disponible. Ainsi, un avoir de 100'000 francs multiplié par un taux de conversion de 6,8% donne une rente de 6800 francs par an.

Mais en raison du faible niveau des taux et du vieillissement démographique, les caisses de pension peinent à honorer leurs promesses de prestations. C’est la raison pour laquelle elles réduisent régulièrement leurs taux de conversion. Selon une étude de Swisscanto, le taux de conversion moyen est passé de 6,74 à 5,73% entre 2010 et 2019. Si l’on prend l’exemple ci-dessous, cela représente une baisse des rentes de 5050 francs par an. D’ici 2023, le taux devrait tomber à 5,45%, soit une érosion de 6450 francs ou de près de 20% de la rente.

Baisse des taux de conversion: voici à quel point la rente diminue
Exemple: homme de 65 ans ; avoir de caisse de pension de 500'000 francs; taux de conversion enveloppants: moyennes de plus de 500 caisses de pension; retraites de la caisse de pension en francs
Baisse des taux de conversion: voici à quel point la rente diminue

Sources: étude Swisscanto sur les caisses de pension 2019, VZ

Conclusion: compte tenu de la baisse constante des taux de conversion, il peut valoir la peine de retirer une partie de votre avoir sous forme de capital au lieu d’une rente, de l’investir vous-même et de le consommer petit à petit. Il s’agit là d’une grande responsabilité car le produit de votre placement devra remplacer une grande partie de votre revenu antérieur.

Or, on sait que les épargnants tablent souvent sur un rendement qui s’avère erroné. C’est la raison pour laquelle il est recommandé d’établir un plan financier pour bien organiser la consommation du capital. Le plan indique la façon dont les revenus, les dépenses et le patrimoine vont évoluer jusqu’à la retraite et au-delà.

Fiche technique: Retraite: percevoir la rente ou le capital?

Étude VZ: Consommation du capital à la retraite

vers le haut

Bien que les conséquences exactes de la crise du coronavirus sur l’AVS soient encore difficiles à estimer, il est clair que la plus grande institution sociale suisse sera profondément impactée par l’effondrement de l’économie.

L’AVS est financée par les déductions salariales des actifs. Comme la Suisse va entrer en récession du fait de la pandémie, ces recettes vont diminuer. Dans le même temps, les dépenses vont augmenter du fait de l’afflux de personnes – la génération des baby-boomers – qui prendront prochainement leur retraite. Le déficit est donc amené à se creuser, d’où l’urgence accrue d’une "véritable" réforme.

Conseil: la plupart d’entre nous ne ressentira que très faiblement les conséquences de la crise sur les rentes AVS. Néanmoins, il est conseillé de s’informer, car l’AVS est régie par des règles complexes. Vous trouverez ici les principales questions concernant la rente AVS.

Fiche technique: AVS et retraite, les éléments à connaître

Dossier VZ: AVS

vers le haut

En raison de la pandémie, la situation des caisses de pension s’aggrave et les rentes continuent de baisser. Raison: la conjugaison des intérêts faibles, voire négatifs, de la hausse de l’espérance de vie, de l’âge de la retraite fixe et de rentes trop élevées.

Viennent s’ajouter les conséquences de la pandémie de coronavirus: les turbulences qui ont secoué les marchés financiers ont sérieusement entamé les réserves des caisses de pension. D’après une étude réalisée par Complementa, les volants de fonds propres constitués l’an dernier étaient complètement épuisés fin avril.

L’exemple qui suit illustre l’ampleur probable de la baisse des rentes du 2e pilier: alors qu’en 2002, une personne de 55 ans pouvait compter sur une rente de 45'300 francs par an, celle-ci n’est plus que de 29'400 francs aujourd’hui, soit 1325 francs de moins par mois. Comme les intérêts et les taux de conversion continuent de baisser, la rente mensuelle devrait même être amputée de 1575 francs (cf. tableau).

Caisse de pension: forte baisse des rentes
Exemple: homme de 55 ans; revenu assuré: 120'000 francs; bonifications de vieillesse 18 %; avoir à 55 ans: 250'000 francs dont 125'000 dans le régime obligatoire LPP (montants en francs)
Caisse de pension: forte baisse des rentes

Conseil: pour envisager sa retraite sans soucis d’ordre financier, il faut étudier toutes les options de nature à compenser la baisse des rentes, comme indiqué ci-après.

  • Vérifiez si une retraite anticipée ou partielle vous permettrait d’économiser des impôts et de garantir plus ou moins le niveau actuel des rentes.
  • Poursuivez votre activité professionnelle au-delà de l’âge de la retraite ou différez le versement de votre rente AVS si vous n’en avez pas encore besoin. Vous aurez ainsi une rente plus élevée à vie.
  • Si possible, effectuez des versements volontaires dans votre caisse de pension et dans le pilier 3a.
  • Économisez des frais, des intérêts et des primes en choisissant des prestataires de services financiers bon marché.

Fiche technique: Retraite: percevoir la rente ou le capital?

Fiche technique: Partir progressivement à la retraite

Fiche technique: Retraite anticipée: quelles sont vos options?

vers le haut

Les personnes qui alimentent un compte 3a seront pénalisées. Les banques ne rémunèrent plus ces comptes qu’à un taux de 0,16% en moyenne, autrement dit encore moins qu’en 2019. Les avoirs augmentent très peu, car l’effet des intérêts composés est quasi nul. Si l’on tient compte de l’inflation, l’avoir perd de sa valeur. Et cela ne devrait guère changer, car de nombreuses banques centrales ont de nouveau abaissé leurs taux directeurs. Les taux d’intérêt resteront donc probablement faibles pendant encore longtemps.
 
Conseil: si vous souhaitez épargner en vue de votre retraite tout en bénéficiant d’avantages fiscaux, optez de préférence pour une solution d’épargne en titres 3a. À court terme, il est possible que la valeur de votre avoir fluctue et devienne négative, mais à long terme, le rendement sera en revanche nettement plus élevé que celui d’un compte 3a. Vous avez intérêt à choisir une solution passive avec des ETF et des fonds indiciels.

Les ETF sont bon marché et transparents. En outre, ils dégagent un rendement même lorsque les cours boursiers n’augmentent pas. Pour les ETF qui répliquent un indice d’actions, ces revenus sont constitués par les dividendes, dont le montant est souvent sensiblement supérieur à celui des intérêts perçus sur le compte 3a.

Fiche technique: Conseils pour le pilier 3a

Fiche technique: Épargner et investir avec des ETF

vers le haut

Les caisses de pension suisses sont elles aussi concernées par la chute des cours, qui pèse parfois lourdement sur les degrés de couverture.

D’après une étude réalisée par Complementa, les placements financiers des caisses de pension ont enregistré un rendement négatif de -3,9% durant les quatre premiers mois de l’année. Le degré de couverture moyen a ainsi baissé, passant de 107,9% à 103%. Les points de pourcentage qui avaient été gagnés en 2019, année boursière exceptionnelle, ont déjà été presque entièrement reperdus.

Actuellement, il n’est pas certain que les avoirs de vieillesse pourront être rémunérés en 2020 au même niveau qu’en 2019. Car selon les dispositions de l’OPP 2, la rémunération ne peut être augmentée que si les réserves de fluctuation de valeur atteignent au moins 75% de la valeur cible.

Les employés doivent néanmoins garder à l’esprit que depuis des décennies, les caisses de pension comptent parmi les investisseurs jugés les plus performants en Suisse. Elles ont l’expérience des crises et peuvent utiliser les réserves qu’elles ont constituées pendant les bonnes années boursières. 

En outre, leur stratégie de placement est résolument axée sur la croissance du capital à long terme excluant toute expérience hasardeuse. Pour les futurs retraités, la stratégie des caisses de pension qui affichent de bons résultats peut être une bonne orientation s’ils optent pour le versement du capital en vue de réaliser un placement fructueux à long terme.

Fiche technique: Investir comme une caisse de pension

vers le haut

Les intérêts négatifs ont été introduits à titre de mesure d’urgence provisoire. Mais aujourd’hui, cette mesure s’éternise. En raison de la crise du coronavirus, la normalisation monétaire risque de se faire attendre encore longtemps. Les taux négatifs constituent une charge supplémentaire pour le système de prévoyance, car ils accentuent la tendance à la baisse des rentes: si les intérêts qui rémunèrent l’avoir de vieillesse sont insuffisants, les caisses de pension continueront de réduire leurs prestations. 

En outre, les taux négatifs sapent les incitations habituelles. Le compte d’épargne n’est plus rentable. Les hypothèques sont extrêmement bon marché depuis longtemps; aujourd’hui, il faudrait presque être payé pour en souscrire. Tant que les hypothèques pourront être financées par l’épargne, cela restera une exception. Toutefois, de plus en plus de banques répercutent les taux d’intérêt négatifs sur les épargnants, et ce dès 100'000 francs d’avoirs. 

Conseil: il est maintenant temps de fixer des priorités et de prendre vos finances en main. Ces conseils vous y aideront:

Aujourd’hui, vous devez prendre plus de risques: investissez une partie de votre épargne dans des ETF et des fonds indiciels bon marché. Attention: de nombreuses banques proposent des plans d’épargne en fonds. Ces placements font souvent l’objet d’une gestion active, ce qui coûte beaucoup plus cher qu’un plan d’épargne en ETF. Recourez également aux ETF pour votre pilier 3a. La valeur de votre avoir peut certes fluctuer, mais le rendement à long terme est nettement supérieur à celui d’un compte rémunéré.

Examinez toutes les mesures de nature à compenser les rentes plus faibles: faites calculer le montant de votre lacune de revenu. Vous saurez ainsi combien vous devrez épargner en plus pour conserver votre niveau de vie actuel. Compte tenu de la baisse constante des taux de conversion, il peut être intéressant de retirer une partie de votre avoir sous forme de capital au lieu d’une rente, de l’investir vous-même et de le consommer petit à petit. Il s’agit là d’une grande responsabilité. C’est la raison pour laquelle il est recommandé d’établir un plan financier pour bien organiser la consommation du capital. Le plan indique la façon dont les revenus, les dépenses et le patrimoine évolueront jusqu’à la retraite et au-delà. Vous pouvez également poursuivre votre activité professionnelle après l’âge de la retraite ou différer le versement de votre rente AVS si vous n’en avez pas encore besoin. Vous aurez ainsi une rente plus élevée à vie.

Fiche technique: L’impact des taux négatifs sur votre retraite

Étude VZ: Consommation du capital à la retraite

vers le haut

En raison de la crise du coronavirus et de la baisse des rentes, de plus en plus d’actifs sont convaincus qu’il ne vaut plus la peine d’effectuer des versements volontaires dans la caisse de pension. En outre, les ménages suisses sont très nombreux à laisser de gros montants – entre 50'000 et 300'000 francs – sur leurs comptes d’épargne. 

Or, ils feraient mieux d’utiliser cet argent pour racheter des prestations dans la caisse de pension, car l’argent déposé sur un compte bancaire perd de sa valeur à long terme. Un rachat permet de réduire la facture fiscale et d’éviter les lacunes de revenu à la retraite. Par ailleurs, l’économie d’impôt ainsi réalisée génère souvent un rendement intéressant. 

Le rendement dépend également des points suivants, qu’il convient d’examiner avant un rachat:

Effectuer des rachats dans la caisse de pension est d’autant plus intéressant que le revenu est élevé et le capital retiré rapidement ensuite. Un rendement maximal s’obtient en rachetant des prestations au cours des années qui précèdent la retraite (cf. tableau). Attention: si vous envisagez un retrait en capital, le rachat doit avoir lieu au moins trois ans avant le départ à la retraite. Dans le cas contraire, vous devrez payer des impôts que vous avez économisés grâce au rachat.

Rachats: plus le délai avant le retrait est court, plus ils sont rentables
Rachats: plus le délai avant le retrait est court, plus ils sont rentables

En règle générale, vous avez tout intérêt à verser les montants élevés de façon échelonnée. Du fait de la progression fiscale, l’économie réalisée est souvent plus importante que si la totalité de la somme est versée en une seule fois.

Le rendement d’un rachat dans la caisse de pension est généralement meilleur si le montant versé à titre volontaire n’est pas perçu sous la forme d’une rente, mais est retiré comme une prestation unique en capital.

Si votre revenu est supérieur ou égal à 127'980 francs, il vaut la peine d’effectuer des versements dans une solution de prévoyance complémentaire ou de prévoyance pour cadres si votre caisse de pension possède une fondation séparée à cet effet. Sous certaines conditions, le capital pourra ensuite être retiré séparément de la solution de prévoyance de base, ce qui est souvent intéressant fiscalement.

Fiche technique: Rachat d’années de cotisation: utile de savoir

vers le haut

Partager cette page