La sortie pas à pas est une bonne alternative

Les entreprises qui licencient ou mettent une partie de leurs employés à la retraite anticipée proposent souvent un plan social, sous forme de rente transitoire ou d’indemnités de départ, pour atténuer les conséquences financières de leur décision.

Si le fisc considère l’indemnité de départ comme une prestation de prévoyance, il l’imposera au taux des versements de capital du deuxième pilier. S’il l’assimile à un revenu, l’impôt qui en résultera sera nettement plus élevé.

En règle générale, l’indemnité de départ liée à une mise à la retraite anticipée est considérée comme une prestation de prévoyance si la personne a 55 ans au minimum, qu’elle cesse définitivement son activité lucrative principale et que sa situation personnelle génère une lacune dans sa prévoyance.

Les assurés mis à la retraite anticipée par leur employeur n’arrivent parfois pas à respecter les délais fixés pour retirer le capital de leur caisse de pension. Suivant l’institution de prévoyance, ce délai peut aller jusqu'à trois ans. Dans ce cas, il faut demander un entretien à votre employeur ou à votre caisse de pension.

Exemple d’une retraite progressive
Exemple d’une retraite progressive

Partager cette page