Check-list pour la planification de la retraite

Pour profiter de sa retraite en toute sérénité, il convient de la préparer le mieux possible. Nous avons réuni ici les principales tâches.

L’aperçu suivant peut vous servir de check-list afin de savoir à quel moment telle ou telle tâche doit être effectuée. Respecter cette liste vous permettra de n’oublier aucun élément essentiel et de ne manquer aucune échéance importante.

Entre 50 et 55 ans

  • Établissez un aperçu de votre fortune (biens immobiliers, avoirs en compte, avoirs de prévoyance du deuxième pilier et du pilier 3a, titres, assurances-vie, participations, héritage, etc.) et de vos dettes (hypothèques, etc.). Notez les échéances et la disponibilité des différentes valeurs.
  • Établissez un budget et vérifiez si les revenus prévus à la retraite suffisent pour couvrir vos dépenses.
  • Si vous constatez une lacune de revenu, déterminez le montant dont vous avez besoin pour la combler.
  • Trouvez des moyens pour épargner au mieux ce capital

Quatre à cinq ans avant la retraite

  • Fixez la date de votre départ à la retraite.
  • Renseignez-vous auprès de votre caisse de pension pour savoir quelle part de votre avoir peut être perçue sous forme de capital et quel est le délai d’annonce à respecter.
  • Pesez minutieusement les avantages et les inconvénients de la perception de la rente et du capital avant de décider si vous souhaitez toucher ce capital sous forme de rente ou au moins en partie sous forme de capital.
  • Si vous optez pour le retrait du capital, annoncez votre intention à votre caisse de pension avant l’échéance du délai.
  • La phase de planification est souvent le dernier moment pour procéder à un rachat dans la caisse de pension afin d’économiser des impôts – en particulier si vous comptez toucher le montant du rachat sous forme de capital. Avant de prendre votre décision, calculez le rendement que vous dégagez avec le rachat et comparez-le avec d’autres placements .
  • Faites le point sur votre situation en matière de logement. Voulez-vous garder votre maison ou préférez-vous habiter dans un appartement quand vous serez à la retraite? Décidez si vous souhaitez amortir partiellement ou entièrement votre hypothèque et adaptez l’échéance de votre hypothèque en conséquence. Si vous souhaitez déménager, vous devriez commencer à chercher un objet approprié en temps utile.
  • Définissez à quel moment vous voulez toucher vos avoirs de prévoyance du deuxième pilier et du pilier 3a. En répartissant les retraits sur plusieurs années, il est souvent possible d’économiser plusieurs milliers de francs d’impôts.
  • Définissez de nouveaux objectifs pour votre fortune. Devez-vous la consommer de façon contrôlée pour assurer votre revenu ou pouvez-vous vous permettre d’en conserver la substance pour vos héritiers?
  • Réfléchissez à la manière dont vous souhaitez garantir vos revenus à l’âge de la retraite. Est-il plus judicieux d’acheter une rente viagère ou d’investir vous-même cet argent et de le consommer conformément à vos plans?
  • Définissez une nouvelle stratégie de placement.
  • Établissez un plan financier détaillé qui tient compte de l’évolution des dépenses, des revenus et de la fortune jusqu’à votre départ à la retraite et au-delà.
  • Recherchez un conseiller digne de confiance, qui vous soutient dans toutes les décisions importantes et établit avec vous un plan financier fiable.

Une année avant la retraite

  • Structurez votre fortune de manière à assurer votre revenu à long terme et adaptez votre stratégie d’investissement en conséquence.
  • Choisissez un gérant de fortune compétent si vous ne souhaitez 
  • pas définir vous-même votre stratégie de placement ni gérer vous-même votre patrimoine.
  • Résiliez votre hypothèque à temps si vous souhaitez rembourser la totalité ou une partie du montant au moment de votre départ à la retraite.
  • Réglez dès maintenant votre succession: assurez l’avenir financier de vos proches par le biais d’un testament, d’un contrat de mariage et/ou d’un pacte successoral. La planification successorale est encore plus importante si vous touchez la totalité ou une partie de votre avoir de la caisse de pension.
  • Réfléchissez à l’éventualité d’instituer un exécuteur testamentaire dans votre testament.

Trois à quatre mois avant la retraite

  • Annoncez votre départ à la retraite à la caisse AVS au moins trois mois avant votre dernier jour de travail afin que votre première rente soit versée à temps. Même si vous souhaitez reporter la perception de la rente, informez-en la caisse AVS dès à présent.
  • Versez votre cotisation 3a pour l’année de votre départ à la retraite avant le jour de votre départ à la retraite.

Durant la retraite

  • Renseignez-vous pour savoir si votre conjoint doit payer les cotisations AVS dans le cas où il n’a pas encore atteint l’âge de la retraite AVS et n’est pas actif.
  • Gardez toujours un œil sur vos finances. Veillez à respecter votre plan financier afin de ne pas vous retrouver un jour à court d’argent.
  • Adaptez votre planification en cas de modification de votre situation personnelle ou du cadre légal.
  • Si vous souhaitez rester actif au-delà de l’âge de la retraite ordinaire, vous pouvez continuer à cotiser au pilier 3a, les hommes jusqu’à 70 ans, les femmes jusqu’à 69. Vérifiez si cela en vaut la peine dans votre situation. Si vous souhaitez avoir d’autres conseils en cas de retraite différée, cliquez ici.

Tâches supplémentaires en cas de retraite anticipée

  • Renseignez-vous pour savoir à partir de quand vous pouvez toucher vos prestations de la caisse de pension et la rente AVS et demandez à la caisse de compensation AVS et à la caisse de pension de calculer vos rentes de vieillesse prévues pour la date à laquelle vous souhaitez prendre votre retraite.
  • Demandez à votre employeur s’il finance un départ anticipé à la retraite, par exemple par une rente transitoire jusqu’à l’âge de la retraite ordinaire.
  • Vérifiez si un retrait anticipé des rentes AVS et de la caisse de pensions ou la perception d’une rente transitoire est judicieux. Comparez également d’autres possibilités pour combler la lacune de revenu, par exemple au moyen d’une perception anticipée des avoirs du pilier 3a.
  • Annoncez-vous auprès de votre caisse de compensation AVS après votre départ à la retraite anticipée et payez les cotisations AVS pour les personnes sans activité lucrative. Toute lacune de cotisation peut entraîner une réduction de la rente. Renseignez-vous sur les moyens de diminuer vos cotisations AVS (p. ex. avec une retraite partielle ou une activité lucrative accessoires).

Partager cette page