Mon avoir de libre passage est-il sûr ?

La plupart des fondations de libre passage appartiennent à des banques. En cas de faillite de la banque, les titulaires d'un compte de libre passage sont privilégiés. Ils ont le droit d’obtenir le remboursement de leurs créances privilégiées jusqu’à concurrence de 100’000 francs.

Lors de la répartition des liquidités des institutions en faillite, ceci constitue un avantage de taille, car la première et la deuxième catégorie de faillite regroupent une petite part seulement des créances contre l’actif de faillite.

Pour les clients qui ont aussi un compte 3a auprès de la même banque, le montant privilégié de 100'000 francs vaut pour l’ensemble des comptes de libre passage et de pilier 3a.

Les comptes de libre passage sont également très sûrs auprès des assurances. Comme les prétentions sur les prestations d’assurances-vie, elles doivent être couvertes à 100 % en tout temps. Si un assureur fait faillite, une autre société reprend les assurés et leurs prétentions.

Répartir l’avoir de prévoyance

Si l’on recherche la sécurité la plus élevée possible, l’avoir de prévoyance au-delà de 100’000 francs devrait être réparti entre plusieurs banques ou une partie de l’avoir au moins devrait être investie dans les titres. Les avoirs du pilier 3a et de libre passage qui sont investis dans les titres ne font, en effet, pas partie dans la masse de la faillite. Ces avoirs constituent un patrimoine spécial qui est remboursé aux propriétaires légitimes avant que les créances des autres créanciers ne soient servies.

Il est recommandé de choisir une fondation de prévoyance qui est gérée par des personnes ou des institutions de confiance.

Partager cette page