Libre passage: de quoi s'agit-il?

Au cours de sa vie professionnelle, la probabilité de changer d’emploi, d’être au chômage, de se mettre à son compte ou de faire une pause d’un certain temps est élevée. Dans ce cas, l’avoir de la caisse de pension ne peut pas rester, en règle générale, dans la caisse de pension actuelle.

Dans la plupart des cas, il n’est pas possible non plus de se faire verser l’avoir, car celui-ci est affecté à un but précis et réservé à la prévoyance vieillesse. Si l’on ne verse pas son avoir de la caisse de pension directement dans une autre caisse de pension, l’argent doit être transféré auprès d’une institution de libre passage.

En cas de sortie de la caisse de pension, l’avoir de sortie est calculé; c’est ce que l’on appelle la prestation de libre passage. Celle-ci correspond à l’avoir de vieillesse actuel pour les caisses avec primauté des cotisations et, pour les caisses avec primauté des prestations, à la valeur actuelle des prestations acquises. La manière dont est calculée cette valeur est définie dans le règlement de la caisse de pension.

Il est recommandé de vérifier en cas de sortie de la caisse appliquant la primauté des prestations, si la valeur actuelle a été calculée correctement. Elle doit comprendre au moins les valeurs suivantes:

  • toutes les cotisations versées par l’employé et l’employeur
  • toutes les prestations de libre passage qui ont été apportées
  • tous les versements volontaires (rachats)
  • toutes les bonifications d’intérêt de ce dépôt

Partager cette page