Le prix d’achat est-il justifié ?

Situation, taille, standing et équipement sont des facteurs qui influencent la valeur d’un bien immobilier. Les acheteurs ne sont souvent pas en mesure de savoir si le prix demandé est correct.

L’acheteur peut éclaircir ce point en faisant évaluer le bien immobilier. Les deux méthodes les plus courantes et ayant porté leurs fruits pour l’estimation d’un logement sont la méthode de la valeur substancielle et la méthode hédoniste.

Dans le cas de la méthode de la valeur substancielle, un architecte visite le bien et effectue une estimation. Il faut en principe compter entre 1’000 et 2’000 francs d’honoraires pour ce type d’estimation.

La méthode hédoniste ne nécessite pas de visite de l’objet : la valeur du bien est déterminée sur la base de ventes d’objets similaires. L’estimation se base sur les données de près de 10’000 ventes de biens comparables au cours des derniers mois. C’est pour cette raison qu’une estimation selon la méthode hédoniste est plus proche de la valeur du marché effective. De plus, comme elle ne coûte que 300 francs environ, elle est nettement plus avantageuse.

Connaître le potentiel d’augmentation de valeur

L’estimation de la valeur vénale est aussi intéressante pour les propriétaires immobiliers qui souhaitent connaître le potentiel d’augmentation de valeur de leur bien immobilier. Par exemple, ils disposent alors d’une base pour savoir si un investissement vaut la peine, dans l’hypothèse où on pourra en retirer un gain par la suite. 

Les propriétaires qui souhaitent vérifier le financement de leur bien immobilier ou renégocier leurs conditions bancaires auraient tout intérêt à connaître la valeur du marché. Enfin, une nouvelle estimation peut simplement renseigner sur l’évolution du prix du bien immobilier.

Partager cette page