Comment améliorer votre retraite grâce à votre logement en propriété

Vous êtes propriétaire, vos revenus à la retraite sont insuffisants et vos réserves maigres? La rente immobilière vous permet de combler vos lacunes de revenus tout en disposant d’un capital pour faire face aux imprévus. L’exemple ci-après vous indique le montant auquel vous pouvez prétendre en fonction de votre maison.

La retraite s’accompagne habituellement d’une baisse considérable des revenus. De ce fait, de plus en plus de propriétaires ont du mal à joindre les deux bouts bien qu’ils possèdent un bien immobilier de valeur. Une augmentation classique de leur hypothèque est rarement possible, car leurs revenus ne passent pas le test de la charge financière supportable, selon lequel les intérêts hypothécaires, l’amortissement et les frais d’entretien ne doivent pas dépasser le tiers des revenus.

Lorsque les revenus sont trop bas et la fortune disponible modique, la situation peut vite devenir problématique. Les retraités ont besoin d’argent pour combler leur lacune de revenu mensuel, qui s’amplifie après le décès du conjoint, lorsque la rente du partenaire survivant diminue. Si des dépenses inattendues – investissements importants dans la maison ou frais de santé et de soins – viennent s’y ajouter, cela peut rapidement aboutir à une impasse. À défaut de réserves suffisantes, la maison doit être vendue sans tarder.

Avec la rente immobilière, vous augmentez sensiblement votre rente


Une rente immobilière (également appelée hypothèque inversée) permet d’éviter une vente forcée de sa propriété. L’exemple ci-dessous illustre la façon dont un couple peut augmenter ses revenus de 53’000 francs par an sur dix ans grâce à la rente immobilière.

Fonctionnement de la rente immobilière
Un couple (homme de 73 ans et femme de 69 ans) augmente son hypothèque de 700’000 francs. Après déduction des intérêts hypothécaires, il leur reste 530’000 francs pour subvenir à leurs besoins quotidiens.
Fonctionnement de la rente immobilière

Un couple possède un bien immobilier d’une valeur vénale de 2 millions de francs. L’hypothèque s’élève encore à 300’000 francs. Afin d’augmenter leurs revenus et leur capital disponible, ils optent pour une rente immobilière.

L’hypothèque est augmentée de 700’000 francs, ce qui la porte à 1 million de francs. Le nantissement s’accroît donc lui aussi et passe à 50%. Ils souscrivent une hypothèque à taux fixe d’une durée de 10 ans. Après conclusion du contrat, la totalité des intérêts hypothécaires, soit 170’000 francs, est créditée à l’avance sur un compte auprès du prestataire. La somme restante de 530’000 francs est versée directement au couple. Celui-ci prélève chaque année sur cette somme une rente supplémentaire de 53’000 francs par an. Le capital restant leur sert de réserve pour faire face aux dépenses imprévues relativement élevées.
 

Partager cette page