Comment investir son argent lorsque les taux d’intérêt sont négatifs ?

De nos jours, il n’est quasiment pas possible de dégager un revenu sans risque, même si l’on investit son argent à long terme. C’est pourquoi prendre des risques plus élevés peut se justifier. 

Les épargnants ne sont, pour l’instant, presque pas touchés directement par les intérêts négatifs. Toutefois, les taux d’intérêt sur les comp-tes d’épargne sont si faibles depuis si longtemps qu’au final, l’épargne coûte effectivement quelque chose si l’on considère tous les frais.

Les investisseurs qui misent principalement sur la sécurité ont en principe deux possibilités pour améliorer leurs rendements: ils peuvent prolonger leur horizon de placement ou convertir les liquidités en placements, avec toutefois des risques plus élevés en contrepartie.

Dans le contexte actuel, les rendements s’améliorent à peine avec des échéances très longues. Même si l’on est prêt à investir son argent pendant une période de 10 ans, cela ne rapporte pratiquement rien.

Les placements sans risque ne rapportent presque plus rien
Les rendements pour un horizon à dix ans sont négatifs
Les placements sans risque ne rapportent presque plus rien

Prendre des risques contrôlés et surveiller ses titres de près

Le rendement d’obligations de la Confédération à dix ans se trouve actuellement proche de zéro. Si l’on tient compte des frais de transaction et de dépôt, il s’agit clairement, là aussi, d’un investissement à perte.

Reste donc encore la possibilité de transférer une partie de l’avoir en compte ou des obligations dans des classes d’actifs pour lesquelles le risque est plus élevé. Si l’horizon de placement est de dix ans ou plus, les investisseurs peuvent assumer un risque plus élevé. Ce faisant, il est impératif d’opter pour une gestion des risques qui tienne compte de votre propre tolérance aux risques et gère activement des risques. Pour les investisseurs, il s’agit d’une meilleure solution que l’épargne sur un compte ou les obligations qui ne sont plus rémunératrices.

Partager cette page