IAS 19 : des engagements de retraite plus élevés ne sont pas obligatoires

De nouveaux modèles de caisse de pension permettent aux entreprises de mieux gérer leurs engagements en matière de prévoyance et de maintenir les provisions à un niveau beaucoup plus bas.

Réserves de fluctuation individualisées
Réserves de fluctuation individualisées

Depuis, les entreprises qui appliquent les dispositions internationales régissant l’établissement des comptes (normes IFRS) doivent présenter leurs engagements de retraite différemment.

Les nouvelles directives de la norme IAS 19 entraînent une augmentation des provisions et une diminution des capitaux propres dans le bilan. Les spécialistes en CP de VZ ont élaboré des modèles permettant aux entreprises de maintenir leurs provisions à un niveau relativement bas, tout en diminuant à long terme le risque de sous-couverture.

Un de ces modèles comprend la totalité de la prévoyance, prestations minimales comprises. L’idée de base est de passer des réserves de fluctuation collectives à des réserves individuelles. Une partie des risques et des opportunités de placement issue du placement des avoirs surobligatoires est transmise aux assurés. Ceux-ci participent donc de manière beaucoup plus directe aux revenus générés.

Les avoirs des assurés sont rémunérés selon le taux du marché. Les montants générés par la caisse de pension, ses bénéfices et les montants qu’elle transfère aux assurés sont donc plus transparents. Les assurés sortant de la caisse de pension emportent leurs avoirs, ainsi que les résultats du placement.

L’épargne surparitaire de l’employeur ne constitue pas un engagement fixe de la caisse de pension, mais est comptabilisée sur des comptes de fluctuation individuels. Etant donné qu’une sous-couverture est pratiquement exclue, aucune mesure d’assainissement n’est donc nécessaire.

Un deuxième modèle se base sur des stratégies de placement individuelles pour les collaborateurs dont le revenu annuel dépasse 127’980 francs. Ce modèle permet également de mieux gérer les engagements de retraite.

Partager cette page