Fort potentiel d'économie dans la caisse de pension

En changeant de fondation collective, entreprises et assurés peuvent économiser beaucoup d’argent. Concernant les frais de gestion et les prestations de risque en cas d’invalidité et de décès, des différences de plus de 30% sont monnaie courante.

La plupart des PME s’affilient à une fondation collective d’une caisse de pension. Les différences de primes entre les fondations collectives sont fortes. Récemment, nos experts en CP ont examiné quatre offres relatives à la LPP pour une société de production de 180 collaborateurs.

Pour les quatre offres en concurrence, la différence de prix était de 32%. Le prestataire le plus avantageux a facturé quelque 258'000 francs pour les prestations d’invalidité et de décès ainsi que pour les taxes supplémentaires et les frais administratifs. L’offre la plus chère s’élevait à 377'700 francs pour des prestations identiques. Par comparaison, la solution la plus avantageuse comportait des économies de frais annuelles de près de 120'000 francs, respectivement 667 francs par personne.

Pour une entreprise de prestations de services de 36 collaborateurs, les différences étaient elles aussi frappantes : à raison de quelque 109'400 francs, la plus attractive de ces quatre offres était presque 25'000 francs meilleur marché que l’offre la plus chère, qui s’élevait au moins à 134'000 francs. Cela donne lieu à des économies de frais de l’ordre de 690 francs par assuré.

Comparaison des primes de caisse de pension
Exemple : frais de risque, frais supplémentaires et frais administratifs pour deutx entreprises de production, indications en francs
Comparaison des primes de caisse de pension

Adjuger maintenant le contrat et économiser des primes

Avec le modèle adéquat et le prestataire approprié, entreprises et assurés peuvent réduire sensiblement leurs primes ou profiter de meilleures prestations. Les entreprises qui aimeraient tirer parti aussi vite que possible de leur potentiel d’économie devraient déjà commencer leur planification, pour que la nouvelle solution puisse entrer en vigueur débu au début de l’année suivante.

Généralement, les contrats des caisses de pension prévoient un délai de résiliation de six mois. Si le contrat actuel est résiliable au 31 décembre, la résiliation doit intervenir avant le 30 juin auprès du prestataire actuel. Si nécessaire, une réduction du délai de résiliation est négociable. Il suffit parfois de confronter le prestataire actuel à une offre plus avantageuse. Très souvent, il modifie ensuite son offre.

Partager cette page