Différents modèles de paiement LLP

Dans la pratique, la plupart des fondations collectives encaissent les primes au début de l’année ou au début de chaque trimestre. Profitez de l’escompte offert, ou optimisez votre cashflow si vous pouvez déterminer vous-même le mode de paiement.

Novembre 2011

Dans le cadre du deuxième pilier, les cotisations d’épargne pour l’année suivante sont dues en principe déjà à la fin de l’année. Ces primes seront créditées sur les comptes individuels de l’assuré le 1er janvier de l’année suivante. Par contre, les primes de risque sont dues le plus souvent par avance, donc au début de l’année en cours.

Dans la pratique, la plupart des fondations collectives font payer les primes au début de l’année ou au début de chaque trimestre. Il existe très peu de sociétés qui renoncent à un encaissement par avance.

L’encaissement par avance

Les caisses de pension qui procèdent à l’encaissement par avance au début de l’année escomptent les bonifications de vieillesse, le taux d’escompte correspondant normalement au taux d’intérêt minimum garanti. Les employeurs bénéficient d’un rabais. Mais attention ! Lors d’un retard de paiement, la caisse de pension compte un intérêt moratoire dont le taux est largement supérieur à celui du taux d’escompte.

Planification de la liquidité – de nouveaux choix

Axa Columna et Swiss Life offrent depuis peu le libre choix concernant le modèle de paiement. Les entreprises qui veulent planifier de manière optimale leur liquidité doivent en priorité s’informer sur le mode de paiement de leur système de prévoyance. S’il y a une possibilité de choisir, elles peuvent optimiser leur cashflow. C’est avec plaisir que nous vous apportons notre assistance dans le choix de vos options de financements futurs. 

Partager cette page