Jusqu'à 50% d'économies sur les primes de l'assurance collective d'indemnités journalières

Il n'est pas rare qu'une entreprise parvienne à diviser ses primes par deux en se tournant vers un prestataire meilleur marché. Cela vaut aussi pour les entreprises avec une charge de sinistres supérieure à la moyenne.

L’assurance collective d’indemnités journalières en cas de maladie dépend d’abord du secteur d'activité et de la masse salariale, puis de la structure des âges et de la proportion hommes-femmes au sein de l'entreprise. Enfin, la charge de sinistres hypothétique est aussi prise en considération. Pour l'établir, les assureurs se baent en général sur le nombre de cas de maladie ou sur les dommages engendrés au cours des trois à cinq dernières années.

À l'échéance du contrat, si la charge de sinistres est supérieure à la moyenne, l’assureur tentera d’augmenter la prime ou la garantie de prime pour compenser ses pertes. En revanche, si l'entreprise se tourne vers un nouvel assureur, celui-ci n'évaluera pas forcément l'historique des sinistres de la même manière. Il pourrait donc offrir des primes nettement plus basses.

Fortes différences de primes pour l'assurance collective d'indemnités journalières
Exemples: entreprise de production comptant 64 assurés; primes pour une indemnité journalière s'élèvant à 80% du salaire, avec un délai d'attente de 30 jours
Fortes différences de primes pour l'assurance collective d'indemnités journalières

VermögensZentrum

L'économie annuelle atteint 45'00 francs

Comme le montrent ces deux exemples issus de la pratique, il vaut la peine de se pencher sur l'assurance d'indeminités journalières.

Les experts de VZ ont procédé à un appel d’offres et examiné six propositions pour le compte d’une entreprise de production de 64 collaborateurs. Malgré une charge de sinistres qui se chiffrait à plus de 50’000 francs par an, le prestataire le moins cher proposait une prime annuelle d’environ 44’500 francs. L’offre la plus chère se montait à près de 95’000 francs.

Une autre entreprise, comptant 280 collaborateurs et active dans le secteur tertiaire, affichait pour sa part un faible nombre de sinistres au cours des cinq années précédentes. Dans ce cas aussi, l'appel d'offre réalisé par les experts de VZ a révélé des différences de primes significatives: l’offre la plus intéressante coûtait environ 32’000 francs, soit près de 20’000 francs ou 44% de moins que l’offre la plus chère chiffrée à 57’000 francs.

Délai de résiliation au 30 septembre

Idéalement, l'appel d'offre devrait être lancé avant le 10 septembre, car les contrats prévoient un délai de résiliation de trois mois.

En outre, les assureurs n'ont pas l'obligation de proposer une assurance d’indemnité journalière. Autrement dit, un prestataire peut tout à fait refuser de vous soumettre une offre, c'est pourquoi il est important de ne pas résilier l'assurance avant d’avoir signé un nouveau contrat.

Pour obtenir une offre de la concurrence, il faut compter en général un délai de deux à trois semaines. Déléguer l’appel d’offres aux spécialistes de VZ vous fera gagner du temps et de l’énergie: ils connaissent les particularités du marché, ainsi que les assureurs proposant les meilleures offres.

Partager cette page